Indian Railways veut moins de diesel et plus de gaz naturel

Indian Railways veut moins de diesel et plus de gaz naturel
Très dépendante du diesel, la société nationale des chemins de fer indienne a signé un accord préliminaire avec le gazier GAIL. Objectif : rendre la production et la maintenance de ses trains moins polluante et diminuer ses dépenses d’énergie.

Ils consomment environ 3 millions de litres de diesel, plusieurs centaines de milliers de mètres cubes d'acétylène et de gaz de pétrole liquéfié chaque année. Les ateliers d'Indian Railways coûtent cher et nuisent à la qualité de l'air. Pour y remédier, la compagnie nationale a décidé de se tourner vers le gaz naturel. Elle a signé un protocole d'entente avec la société gazière d'état GAIL pour lancer l'expérimentation dans certaines de ses installations.

Deux ateliers situés à Matunga et Kota dans la métropole de Mumbai seront les premiers à tester la transition. A eux seuls, ils devraient faire économiser environ 4.100.000 roupies (environ 48.700 euros) chaque année à la compagnie. Indian Railways estime que le remplacement des carburants actuellement utilisés dans ses installations par du gaz naturel permettrait de réaliser 25% d'économies.

D'ici juin 2019, 54 ateliers et sites de production devraient passer au gaz naturel. Selon la compagnie, cette énergie pourrait remplacer 844.027 m3 d’acétylène, 235.000 tonnes de de gaz de pétrole liquéfié et 141 tonnes de « gaz coupés ». Un changement bénéfique sur le plan environnemental mais aussi économique puisque la société espère ainsi économiser 170 millions de roupies (2,019 millions d'euros) par an.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire