En Italie, les premiers trains bioGNL circuleront en 2022

En Italie, les premiers trains bioGNL circuleront en 2022
Depuis 2019, un consortium travaille à la mise en place d’une première ligne de trains fonctionnant au bioGNL. En cours de rétrofit, les deux premières unités seront mises en service au second semestre 2022.

Il n’y a pas qu’en France que le secteur ferroviaire s’intéresse au gaz naturel. En Italie, un projet porté par Trenitalia, la Fondation FS, Hitachi et la Snam est sur le point d’être mis sur les rails. Résultat d’un protocole d’accord conclu en 2019, celui-ci consiste à convertir deux locomotives ALn 668 Series 3300 pour qu’elles fonctionnent avec du gaz naturel liquéfié (GNL).

C’est dans les ateliers de Trenitalia, à Rimini, que les travaux de conversion des deux autorails ont commencé. Au total, quatre moteurs ont été convertis, passant d’un cycle diesel à un cycle Otto pour une application mono-carburant GNL. Développant chacun jusqu’à 235 chevaux, soit 4 de plus que leur équivalent diesel, ces moteurs ont été transformés par Ecomotive Solutions pour le compte d’Hitachi Rail, l’un des partenaires du projet.

Deux réservoirs par train

Chaque ALn va être équipé de deux réservoirs de 408 litres, soit 816 l au total (340 kg). En comptant une consommation de l’ordre de 1 kg/km, l’autonomie de chaque train devrait se situer autour de 300 à 350 km avec un plein de GNL.


Côté avitaillement, les partenaires ont développé une station mobile. Mise au point par APM Technoimpianti en partenariat avec la Snam, la solution repose sur un petit camion-citerne d’une capacité de 3 000 litres. Il ira s’approvisionner dans les stations environnantes avant d’assurer l’avitaillement des trains par le biais d’un tuyau cryogénique flexible.

Début d’exploitation en 2022

La mise en service de ces deux autorails est prévue pour le second semestre 2022. Ils seront utilisés sur la ligne touristique reliant Sulmona et Carpinone, dans la région des Abruzzes, à l’est de Rome.

Uniquement exploitée le week-end, celle-ci s’étend sur 250 km environ sur un trajet aller-retour.


Un grand merci à Antoine pour l'identification du sujet et la récolte des infos


Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire