Italie : Sanpellegrino fait rouler ses camions au GNL

Italie : Sanpellegrino fait rouler ses camions au GNL
Destinés relier l'usine d’embouteillage de Sanpellegrino de Terme et le centre logistique de Madone, ces 50 camions fonctionnent avec du gaz naturel liquéfié.

Pour le groupe italien, qui produit chaque année 1,5 milliard de bouteilles d’eau minérales exportées dans plus de 150 pays, l’initiative vise réduire l’impact carbone de sa flotte. Chaque jour, quelque 300 camions sont acheminés vers l’usine de production pour assurer les rotations logistiques.

Alors que les capacités du site vont être revues à la hausse, Sanpellegrino a souhaité mettre en place une alternative plus durable en lien avec son partenaire logistique Koiné. Au total, le transporteur a pris livraison de 50 camions GNL – des Scania R 410 – qui pour la plupart seront utilisés pour assurer les opérations de Sanpellegrino.

Moins de bruit et moins de CO2

Outre les gains de CO2, estimés à 500 tonnes par an, le passage au gaz naturel permet d’apporter une réduction de bruit substantielle par rapport aux motorisations diesel. « Étant donné que la société planifie les transports pendant la nuit pour éviter les embouteillages sur la route menant à Madone, à 35 km des sources, il s’agit là d’une considération majeure » justifie le groupe italien.

Pour Sanpellegrino et Koiné, cette transition vers le GNL est rendue possible grâce à l’extension du réseau d’avitaillement. En Italie, 39 stations GNL sont déjà opérationnelles et 25 sont en cours de construction.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire