Le moteur Cummins L9N au gaz naturel proche du zéro émission

Le moteur Cummins L9N au gaz naturel proche du zéro émission
Fabricant américain bien connu de moteurs, Cummins vient de présenter la dernière évolution de son L9N au gaz naturel, lors de Busworld Europe, le salon de référence des fabricants et équipementiers d’autocars. Grâce aux améliorations apportées, cette nouvelle motorisation atteint des niveaux d'émission d'oxydes d'azote (NOx) et de particules fines proches de zéro, faisant d’ores et déjà mieux que l’actuelle norme Euro VI.
 
« Les améliorations apportées au L9N correspondent à la date d'entrée en vigueur de l'exigence plus stricte de la phase D de la réglementation Euro VI, mais nous avons pu aller bien au-delà pour réduire les émissions à des niveaux exceptionnellement bas », a déclaré Ashley Watton, directeur de Cummins Europe. Si l’on ajoute à cela que les intervalles de vidange et la longévité du moteur ont été allongés ; alors que nombreuses villes sont engagées dans l'amélioration de la qualité de l'air, l’arrivée de ce nouveau groupe de motorisation ne pouvait manquait de susciter l’intérêt de nombreux acteurs du transport de personnes.
 
Basée sur une technologie moteur éprouvée et une infrastructure de ravitaillement en gaz facilement accessible, cette nouvelle version, dérivée du L9 diesel, ouvre la voie du gaz naturel aux bus de 12 à 18 mètres, contribuant ainsi à réduire l'empreinte carbone des flottes d’autocars. Selon Cummins, plusieurs centaines d'autobus sont déjà commandés ou sur le point d'être livrés avec ce moteur.


 

Un couple impressionnant de 1356 Nm à 1300 tr/min !

Avec des puissances nominales de 280 ch (209 kW) et de 320 ch (239 kW), le L9N satisfait largement les besoins en puissance des autobus stanards, articulés ou interurbains. Le L9N offre des performances suffisantes (et notamment un couple de pointe impressionnant de 1356 Nm à 1300 tr/min !) pour fournir une accélération rapide et une montée en pente sans effort. Idéal pour un usage urbain.
 
Les améliorations apportées lui permettent d'atteindre le point de combustion complet (point stœchiométrique) du gaz naturel plus rapidement qu'auparavant, puis de le maintenir de manière plus cohérente sur toute la plage de régime d’utilisation du moteur. Ce fonctionnement optimal permet au L9N de réduire ses émissions de NOx de 80% et celles de particules fines de 90 % par rapport à la norme Euro VI. Au final des rejets proches de zéro pour la version BioGNV.
 
Parfaitement compatible avec le gaz naturel renouvelable, le Cummins L9N s’annonce comme un futur best-seller dans la décarbonation des parcs d’autobus. Alimenté au GNC ou au GNL, il réduit de plus de 15 %  les émissions de gaz à effets de serre par rapport à un moteur diesel équivalent, tout en offrant un silence de fonctionnement largement supérieur. 
 
 

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire