Nice Métropole : une nouvelle station biogaz pour alimenter les bus

Nice Métropole : une nouvelle station biogaz pour alimenter les bus
Officiellement inaugurée ce vendredi 1er décembre, la nouvelle station biogaz de la Régie Ligne d’Azur (RLA) peut ravitailler plus de 70 bus fonctionnant au biométhane. Une installation à laquelle ont contribué TSG France et IMING.
 
Opérant principalement sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur, RLA vient d’inaugurer sa nouvelle station biogaz. Située au dépôt de Drap, dans l’est du département, la nouvelle installation vient remplacer une première station datant de 1998. « Cette station était totalement vieillissante et nous devions la remplacer depuis quelques années. La nouvelle station, dont la mise en service remonte à mars, est plus puissante. Elle a aussi cette spécificité de disposer de postes de charge lente en plus de la charge rapide. Aujourd’hui, on a 70 bus et on projette d’en avoir plus » nous explique Mathieu Rinaudo, directeur adjoint en charge des investissements marchés publics-projets liés aux bâtiments au sein de la Régie Ligne d’Azur.
 
Ce vendredi 1er décembre à Drap, Mathieu Rinaudo présentait le fonctionnement de l'installation. Ici, les dispositifs de stockage associés aux deux compresseurs.
 
Entièrement repensé, le site accueille désormais 68 postes de ravitaillement en charge lente et 2 bornes rapides. Le tout est associé à deux compresseurs de 2000 Nm3/h. Fonctionnant en alternance, ils assurent une redondance et un fonctionnement optimal de l’installation. Directement raccordés au réseau GRTgaz, sous 30 bars de pression, ils sont associés à un dispositif de stockage et peuvent délivrer jusqu’à 1.5 tonne de biogaz en une heure.  
 
Du biogaz produit localement
 
100 % biométhane, la nouvelle station de Drap est alimentée par la STEP de Cagnes-sur-Mer. Mise en service début 2021 et raccordée au réseau GRDF, celle-ci dispose d’une capacité de production de 8 GWh/an.
 

Une installation réalisée par TSG France

Pour lancer sa nouvelle installation, la Régie Ligne d’Azur s’est appuyée sur le savoir-faire des équipes de TSG France. Compresseurs, distributeurs… l’entreprise a fourni et installé l’ensemble du matériel et en assurera également la maintenance. Pour la charge rapide, la borne ProFleet installée permet de suivre individuellement les consommations de chaque bus.


Des adaptations spécifiques ont même été réalisées. Sur les deux distributeurs à charge rapide, les équipes de TSG ont ainsi revu le positionnement du bouton « homme mort ». A l’origine basé en façade, celui-ci a été déplacé sur le côté de sorte que le conducteur soit protégé par l’auvent en cas d’intempérie. 
 
Côté bureau d’étude, c’est le groupe IMING qui a été retenu pour assurer l’ensemble de la maitrise d’œuvre. A l’instar de l’installation réalisée pour la RATP à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, l’entreprise a suivi l’ensemble du projet : étude et conception, choix des entreprises, suivi de travaux, essais et mises en service.  

 

Vers une flotte 100 % verte dès 2025

Electricité ou biogaz… A fin 2023, 53 % de la flotte de RLA fonctionne avec des énergies propres, soit 239 bus au total. « Avec le tramway, ce sont 78 % de trajets qui sont réalisés de façon décarbonée » chiffre Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur. « Le cap de 100 % décarbonation de nos transports suit son rythme. Nous sommes dans le calendrier » a-t-il ajouté.
 
D’ici fin 2025, l’intégralité de la flotte de bus de la Métropole sera 100 % propre et le biogaz pourrait représenter 50 % du parc. Pour accompagner cette montée en puissance, le déploiement d’une seconde station est à l’étude dans l’ouest du territoire.
 
Aux côtés d'autres élus du territoire, Christian Estrosi était au dépôt RLA de Drap pour découvrir la nouvelle station biogaz. 


Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. AlberiPublié le 10/12/2023 à 00:09

    On aurait pu faire une station avec quelques pompes publiques.... Cela aurait été de la décarbonation ouverte à plus de monde....
    Quand nos décideurs penseront-ils un peu plus large que leur réseau propre ?

Ajouter un commentaire