Nice : une station GNV pour le MIN d'Azur en 2019

Nice : une station GNV pour le MIN d'Azur en 2019
Résultat d’une convention conclue entre le MIN d’Azur, GRDF, la Métropole Nice Côte d’Azur et l’opérateur SEVEN, la station sera lancée en juin 2019 et doit permettre d’accroître l’usage du gaz carburant par les professionnels.
 
Si le département des Alpes Maritimes fait aujourd’hui partie des territoires les moins équipés en infrastructures GNV, la situation devrait très bientôt changer. Réunis ce vendredi 23 novembre, professionnels et acteurs de la filière ont pu découvrir un projet de déploiement inédit visant à installer une station à destination des professionnels au sein du MIN d’Azur.
 
« Ce projet réalisé avec GRDF et SEVEN est une opportunité que nous avons saisie très rapidement » a précisé Paul Bouscatel, directeur du MIN d’Azur. « Nous avons quelque 2000 véhicules qui rentrent quotidiennement sur le site et il est important de pouvoir offrir un carburant qui soit à la fois économique et propre sur le plan environnemental » qui cite le succès de projets similaires tel que celui mené au M.I.N de Rungis où une station GNV a été déployée par GNVert.
 

Construite et opérée par SEVEN

Attendue en juin 2019, la station sera accessible à tous types de véhicules, comptera deux distributeurs et sera opérée par SEVEN.
 
« La station sera provisoire (le MIN doit à terme déménager ndlr), mais il s’agira d’une première étape qui permettra de sentir l'appétence du territoire » commente Jean-Michel Richeton, président de SEVEN.
 
A l’échelle de la Métropole Nice Côte d’Azur, l’opérateur indique travailler sur quatre projets de stations GNC. Outre celle du MIN d’Azur, des études sont en cours à Carros, Nice Saint-Isidore et Nice Est.


 

De l’Occitanie à PACA

Fondée en 2017, SEVEN fait partie des neuf lauréats sélectionnés par l’ADEME dans le cadre de son AAP GNV. Associé à plusieurs grandes agglomérations dont Montpellier, Perpignan, Sète et à une quinzaine de grands groupes, SEVEN ambitionne de déployer 20 stations et 400 véhicules lourds sur l’ensemble de la région Occitanie.

Un projet appelé à s’étendre sur l’ensemble de l’arc méditerranéen puisque SEVEN a également soumis un dossier à l’Europe pour la création d’un corridor méditerranéen de 13 stations bioGNV.


En PACA, l’idée de SEVEN consiste à dupliquer le modèle mis en place en Occitanie. « A travers ses structures régionales, SEVEN a pour ambition de faire émerger la filière dans les territoires avec un écosystème complet intégrant le déploiement de la station mais aussi des groupements pour l’achat des véhicules ou la maintenance » commente Jean-Michel Richeton (photo ci-dessus). « L'année 2019 va être celle de l'envol pour SEVEN. Nous espérons 20 stations d'ici fin 2019 et 50 d’ici fin 2020 » chiffre-t-il.



Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire