Norvège : Trondheim investit dans les bus au biogaz

Norvège : Trondheim investit dans les bus au biogaz
Trondheim  (Norvège) vient de se doter de 189 bus MAN Lion's City dont la majorité fonctionne au biogaz. Objectif : réduire l’impact écologique de son réseau de transport intra-urbain.
 
Comme de nombreuses agglomérations scandinaves, le choix de Trondheim  d’équiper en bus à faibles émissions de CO2 les deux plus grandes compagnies de transport norvégiennes (Vy Buss AS et Tide Buss AS) témoigne de son engagement dans la maîtrise de son empreinte écologique. Dès 2011, Vy Buss AS avait été dotée de 13 bus au gaz naturel.
 
Désormais près de 200 bus MAN vert olive sillonnent les rues de la troisième ville de Norvège. La majorité de la nouvelle dotation est constituée de MAN Lion's City (A21), des véhicules mesurant 12 mètres de long et fonctionnant au gaz naturel. En sus, deux variantes (GNV et biodiesel) de l'autobus articulé MAN Lion's City G (A23) de 18 mètres  viennent compléter la nouvelle flotte. Entre 31 et 50 places assises et entre 50 et 92 places debout sont disponibles pour les passagers des autobus standards et articulés.
 
Comme le souligne, Jan Aichinger, responsable de la division Product Marketing Bus chez MAN, « en utilisant des véhicules à biogaz, Vy Buss AS et Tide Buss AS envoient un message clair en matière de protection de l'environnement. Après tout, un bus à gaz fonctionnant au biogaz représente actuellement la solution la plus économique et la plus écologique pour un mode de transport public pratiquement neutre en CO2 ».

Bus GNV MAN Lion’s City CNG

MAN Lion’s City CNG : en savoir plus

Retrouvez toutes les informations sur le bus GNV MAN Lion’s City CNG dans notre dossier complet : caractéristiques, photos, vidéos etc...
accéder au dossier
Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. DanielPublié le 22/09/2019 à 21:41

    Sauf que les bus biogaz et biométhane ne sont pas plus propres que ceux au diesel une fois dans les moteurs ... ils polluent 5 fois plus !

    Rappelez vous, le biométhane, c’est l’appauvrissement des terres, et la pollution des eaux, terres et airs, pour un gain énergétique médiocre.
    Lisez les fiches pédagogiques des scientifiques:
    Le CSNM

Ajouter un commentaire