Dans l'Oise, Keolis teste un premier autocar au gaz naturel

Dans l'Oise, Keolis teste un premier autocar au gaz naturel
Après avoir testé plusieurs cars électriques en 2019, Keolis expérimente la solution gaz en partenariat avec la région Hauts-de-France.
 
Affecté à la ligne régulière n°62 reliant Crépy-en-Valois à Senlis, cet autocar GNV a été fourni par Iveco. Long de 13 mètres, il dispose d’une capacité de 54 places.
 
Etalée sur deux mois, cette expérimentation s'inscrit dans le cadre d'une réflexion plus globale de l'opérateur sur les alternatives possibles au diesel. « Nous allons comparer les différentes énergies, leurs coûts et leur adaptabilité à notre métier. Ces évolutions guideront l'évolution de notre parc » résume Laurent Tonon, Directeur de Kéolis Oise, interrogé par le quotidien Le Parisien. Une expérimentation qui répond également aux ambitions de la région Hauts-de-France dont l’objectif est de parvenir à supprimer tous les véhicules diesel à moyen terme.

Ravitaillement chez Air Liquide

Pour Keolis, la mise en œuvre de cette expérimentation au gaz a été facilitée par la présence d’une station GNV à proximité. Opérée par Air Liquide, celle-ci est située sur le territoire de Crépy-en-Valois.

« On a une autonomie quasi équivalente à un Diesel. Avec un plein, on peut rouler 600 km » chiffre Alain Ameloot, responsable de la maintenance chez Keolis. Une autonomie bien supérieure à l’électrique. « Aujourd’hui, les capacités de stockage électrique dans les batteries ne permettant pas de parocurir plus de 150 km. C’est un peu plus contraignant en termes d’exploitation » complète Laurent Tonon lors d’un reportage vidéo réalisé par France 3. 

A horizon 5 ans, Keolis Oise pourrait convertir au gaz la moitié des quelque 300 véhicules qui sillonnent les routes du département.
 

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire