Le Pérou adopte un nouveau plan de soutien à la mobilité GNV

Le Pérou adopte un nouveau plan de soutien à la mobilité GNV
Le ministère de l'Énergie et des Mines (MINEM) poursuit son plan de généralisation du gaz naturel au Pérou en 2023. Par l'intermédiaire du FISE (Fonds d'Inclusion Sociale de l'Énergie), plus de 800 millions de soles (200 millions d'euros) vont être alloués pour accompagner le développement de la filière.

Le Pérou continue d'investir massivement dans la mobilité au gaz naturel. En fin d'année dernière, le gouvernement a officialisé le lancement d'un nouveau plan de soutien à la filière.

Doté d'une enveloppe de 800 millions de soles, soit 200 millions d'euros, celui-ci permettra en premier lieu à soutenir le développement des infrastructures de ravitaillement. Plus de 520 millions de soles y seront consacrés. 125 millions de soles seront également alloués pour la conversion au GNC des véhicules (voitures particulières, taxis, bus scolaires...).

"Le Pérou dispose d'une importante réserve de gaz naturel capable de l'approvisionner durant 30 ans. Si l'État et le secteur privé coordonnent leurs efforts, il sera possible de généraliser les GNV et de réduire ainsi notre dépendance aux carburants importés", a affirmé l'expert en énergie Eduardo Guevara lors d'une réunion organisée par l'AAP (l'Association Automobile du Pérou).

Le Pérou compte actuellement plus de 350 000 véhicules GNV en circulation et près de 350 stations de distribution. Sur la seule année 2022, quelque 64 000 véhicules ont été convertis.

Partager cette page

A lire également