Titan et Rolande rachètent Engie LNG Solutions

Titan et Rolande rachètent Engie LNG Solutions
Spécialiste du gaz naturel liquéfié maritime et terrestre en Belgique et Hollande, Engie LNG Solutions BV est désormais la propriété de Titan et de son partenaire Rolande. Un rachat qui permet aux deux acteurs du GNL au Benelux et Pays-Bas de s'armer de nouveaux équipements.

Stations-service, activités maritimes, portefeuille de clients et contrats : le spécialiste du gaz naturel liquéfié au Benelux et en Hollande Titan et son associé Rolande ont réalisé une belle opération en se portant acquéreur d'Engie LNG Solutions BV. Selon l'entreprise, cette acquisition permettra d'augmenter et de sécuriser les livraisons de GNL à des tarifs « abordables et flexibles ».

Rolande exploite désormais les quatre stations de ravitaillement en GNL pour poids-lourds d'Engie et porte à 12 le nombre de stations sur son réseau. La société, filiale d'IVECO Schouten, alimente déjà 350 camions au GNL au Benelux. Son partenaire Titan récupère quant à lui les projets en cours, les contrats de clients et activités maritimes d'Engie.

Le tout premier ponton de soutage au GNL d'Europe

L'opération permet à l'entreprise de se placer dans un environnement favorable pour opérer son futur ponton de soutage FlexFueler001 (poste d'approvisionnement des navires).

L'installation située dans le port d'Amsterdam, première d'Europe en son genre, alimentera avant la fin de l'année des navires au GNL. Un investissement qui ouvre Titan à un marché très prometteur.

La vente d'Engie LNG Solutions BV est l'un des derniers épisodes de la séparation du groupe gazier français avec certaines de ses activités. L'année dernière, Engie a en effet cédé ses activités de production et de négoce de GNL mondiales à Total. Une opération qui permet à l'entreprise de mener à bien son plan de transformation.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

1 Commentaire

  1. GiraudPublié le 30/05/2018 à 18:17

    Je pense que le GNL Maritime et Terrestre sont sur une bonne voie de développement. Les améliorations des motorisations sont, pour beaucoup, dans ce progrès. Il y a 40 ans, environ, GDF et Renault Saviem, procédaient aux premiers essais de moteur, à carburant GNL, pour bus. Depuis, l’amélioration des moteurs, fonctionnant au Gaz Naturel, a permis de faire avancer, ce mode de propulsion, en toute sécurité.

Ajouter un commentaire