WinGD, Wartsila et GTT s'associent pour développer le GNL marin

WinGD, Wartsila et GTT s'associent pour développer le GNL marin
Figurant parmi les principales entreprises du secteur maritime, WinGD, Wärtsilä et GTT ont décidé de collaborer pour accélérer le développement du GNL dans le domaine maritime.
 
Pour les trois partenaires, déjà associés dans le cadre de la commande de neuf porte-conteneurs GNL de CMA-CGM, il s’agit de faire du gaz naturel liquéfié une « option réellement viable pour les armateurs et les opérateurs ».
 
Aujourd’hui considéré comme l’une des principales solutions « vertes » pour les navires, le GNL carburant ne contient quasiment pas de soufre et produit 80 % d’oxyde d’azote et 30 % de CO2 en moins qu’un navire classique, le tout avec un tarif compétitif.
 
« Il y a un vent de changement dans l’industrie maritime mondiale. Les barrières des conservateurs qui résistaient au passage à un "nouveau" carburant tombent et le GNL est désormais accepté comme carburant pour tous les types de navires. Grâce à la collaboration avec d’autres leaders de l’industrie, nous souhaitons accélérer ce processus », a déclaré Timo Koponen, vice-président deWärtsilä.
 
« L’exploitation du GNL nécessite une étroite intégration entre les moteurs, les citernes et le système d'alimentation et de contrôle du carburant. Nous sommes trois entreprises ayant une expertise dans ces domaines. En coopérant ensemble, nous pouvons optimiser ce processus d'intégration au profit de propriétaires et opérateurs du monde entier » ajoute Philippe Berterottière, Président et CEO de GTT.
 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire