Angleterre – Second rapport pour l’expérimentation « Low Carbon Truck »

Angleterre  Second rapport pour lexprimentation  Low Carbon Truck
En Angleterre, le département du transport vient de publier le second rapport de l’expérimentation « Low Carbon Truck » visant à évaluer à grande échelle les performances des camions GNV et GNL.

D’un montant total de 23.4 millions de livres, dont 11.3 millions financés par le gouvernement britannique, le programme compte 13 projets actifs et représente un total de 367 camions fonctionnant au GNL ou au GNV, majoritairement situés sur des tonnages allant de 40 à 44 tonnes. Pour le ravitaillement, le programme prévoit également le déploiement de 16 stations GNV/GNL. A fin 2014, 13 étaient en activité et la flotte avait déjà parcouru près de 35 millions de kilomètres.

De nombreux grands noms de la distribution sont associés au projet dont TescoHoward Tenens ou encore DHL. Côté constructeurs, le projet compte pour partenaires DAFVolvoMAN et Mercedes-Benz

 
Pour les différentes parties prenantes, le programme a pour objectif de permettre aux opérateurs d’en apprendre davantage sur l’utilisation de camions fonctionnant au gaz naturel et de permettre aux constructeurs de tenir compte des retours d’expérience pour améliorer leur produit. Il vise également à évaluer les avantages opérationnels pour les utilisateurs et à mieux quantifier les économies réalisées, tant sur le plan économique qu’environnementale.

Les principales conclusions du rapport

Si de nombreux points restent encore à améliorer, ce second rapport constate une nette progression vis-à-vis du rapport précédent :
  • Grâce aux retours apportés aux constructeurs, la fiabilité des véhicules est constamment améliorée
  • Les flottes peuvent désormais compter sur un bon réseau d’infrastructures de ravitaillement même si plusieurs stations supplémentaires s’avèrent nécessaires. Lors de l’expérimentation, certaines flottes n’ont pas pu rouler en raison de l’absence de stations.
  • La disponibilité des nouveaux moteurs Euro 6 sur les camions gaz naturel devrait encore améliorer l’efficacité énergétique en 2015
  • Les camions bicarburation sont plus onéreux à l’entretien, en moyenne 700 £, avec un taux d’arrêt 22 % supérieur à celui des équivalents diesel
  • Sur les 256 camions suivis, la moyenne quotidienne parcourue est de 576 km et la mensuelle de 12.000 km
  • Sur les modèles dual-fuel (GNV-Diesel), les émissions de CO2 sont réduites en moyenne de 12 à 16 %
  • Le manque de stations de ravitaillement, obligeant parfois les chauffeurs à faire un détour, reste le principal reproche des conducteurs. 32 % d’entre eux ont un avis négatif voire très négatif sur les camions au gaz. A l’inverse, plus de 30 % des conducteurs soulignent les performances écologiques de ces camions et notent le retour positif sur l’image de l’entreprise.
  • La disponibilité en biométhane reste insuffisante dans les stations (seulement deux équipées)

Troisième rapport en 2016

Le troisième et dernier rapport du programme paraîtra en 2016 et devrait revenir plus en détails sur l’aspect économique et le retour sur investissements de l’acquisition des camions au gaz naturel.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire