6.000 nouveaux camions GNV pour UPS aux Etats-Unis

6.000 nouveaux camions GNV pour UPS aux Etats-Unis
Le leader international de la livraison vient de communiquer son nouveau plan pluriannuel pour développer sur ses sites américains la mobilité au gaz naturel comprimé.
 
Pour la période 2020-2022, pendant laquelle cette flotte va être progressivement livrée et mise en service, une enveloppe de 450 millions de dollars a été mobilisée. Elle comprend la construction d’infrastructures d’avitaillement en GNC à la pointe de la technologie. Un contrat exclusif a été signé avec Agility Fuel Solutions, une entreprise du groupe Hexagon Composites, un des principaux fournisseurs mondiaux de technologies d’énergies alternatives pour le stockage, la distribution, les systèmes d’avitaillement et les groupes motopropulseurs alimentés au gaz.
 

Un partenariat qui s’intensifie

Plus particulièrement, Agility Fuel Solutions est chargé de fournir les chaînes d’alimentation complètes qui permettront aux nouveaux véhicules de fonctionner au gaz naturel comprimé. Parmi eux, des poids lourds, des tracteurs pour terminaux logistiques et des fourgons de livraison. Avant cette nouvelle commande, la flotte d’UPS comptait déjà plus de 1.700 véhicules ainsi préparés par la filiale du groupe Hexagon Composites. La société estime que sa nouvelle commande est de nature à doper aux Etats-Unis le marché des véhicules fonctionnant au GNC.


 

10 ans de recul

Cette nouvelle opération de l’entreprise de messagerie en faveur d’une mobilité plus vertueuse pour l’environnement et la santé publique s’appuie sur un virage pris il y a une dizaine d’années grâce à un investissement qui dépasse déjà le milliard de dollars.

« Nous prévoyons que 25% de nos véhicules achetés en 2020 fonctionneront avec des carburants de substitution », souligne Juan Perez, directeur de l’information et de l’ingénierie chez UPS. La feuille de route maison prévoit une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 12% dans l’ensemble des opérations terrestres d’ici 2025.
 

870 millions de litres de bioGNC

Ce n’est pas que les ventes d’engins GNC qui vont être boostées. Il s’agit aussi de les alimenter avec un gaz d’origine renouvelable, pour alléger davantage encore l’empreinte carbone de l’activité d’UPS toujours en expansion.

Communiquant largement sur une réduction de 90% des émissions de gaz à effet de serre par rapport au diesel en utilisant du bioGNC, UPS indique s’être engagé à acheter un minimum de 870 millions de litres de bioGNC sur une période de 7 ans. Cette commande ferait de cette société le plus gros consommateur de biogaz du secteur des transports. D’ici fin 2019 déjà, UPS exploitera 61 stations d’avitaillement en gaz naturel stratégiquement situées aux Etats-Unis, mais aussi au Canada (Vancouver) et au  Royaume-Uni (Tamworth).
 
 

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire