Autocar GNV : Isuzu lance son Kendo GNC en France

Autocar GNV : Isuzu lance son Kendo GNC en France
Concepteur et distributeur d’autocars et d’autobus, FCC représente en France la marque Isuzu dont les origines remontent à plus de 100 ans. Sous l’impulsion de l’entreprise installée en Vendée, le constructeur japonais décline désormais sa gamme en modèles GNV.
 

Depuis 1916

L’histoire d’Isuzu remonte à 1916 avec la signature d’un accord de coopération entre les 2 entreprises japonaises Tokyo Ishikawajima Shipbuilding and Engineering d’une part, et Tokyo Gas and Electric Industrial de l’autre. Il s’agissait de produire des voitures. Le projet se concrétise en 1922 avec la construction et la diffusion sous licence du modèle A9 au catalogue de la marque britannique Wolseley. Isuzu est d’abord le nom de la première voiture conçue véritablement par l’entreprise et lancée en 1934. Le virage vers les poids lourds et utilitaires est pris dès la fin de la Seconde Guerre mondiale afin d’aider à la reconstruction du pays. C’est dans cette optique que Isuzu Motors Limited introduit quelques années plus tard le premier moteur diesel V8 japonais.
 

Motoriste et constructeur

A partir du début des fifties, jusqu’au milieu des années 1990, Isuzu est surtout connu pour produire des voitures, un temps en partenariat avec General Motors. Si le premier camion de moyen tonnage, le TY, arrive en 1966, il faudra attendre 1994 un élargissement vers le Giga, le premier modèle à fort tonnage de la marque. Entre temps, en 1981, le motoriste introduit le moteur diesel à injection directe dans le monde des poids lourds. Début de la production d’un midibus en 1987 ; l’autobus Gala arrive en 1996. Isuzu commence à exporter vers l’Europe en 2003 ses véhicules de transport en commun.

Rejoignent respectivement le marché en 2011 et 2013 les modèles Citibus (9,5 m de longueur) et Citiport (12 m). Ce dernier reçoit le titre de « Bus le plus confortable 2015 ». L’année suivante, FCC bénéficie d’un accord de distribution en France des midibus Isuzu. « Le Citiport GNV 12 mètres est commercialisé depuis 3 ans », commente Xavier Ringeard, président de FCC.
 

Jusqu'à 700 km d'autonomie

« Après Irisbus et Scania, Isuzu se positionne comme le 3e constructeur d’autobus GNV sur le marché français. Mais notre nouveau modèle Kendo est celui qui possède la plus forte autonomie. Contrairement à ses concurrents, il a été conçu dès le départ pour une alimentation au gaz naturel. Voilà pourquoi il peut embarquer sur son toit 5 bouteilles pour une capacité de 1.520 litres qui le dotent d’un rayon d’action d’environ 700 kilomètres. L’entretien est aussi facilité », explique Xavier Ringeard qui baigne dans le secteur des transports depuis son enfance.  « Mon arrière-grand-mère a créé un groupe de transporteurs actif dans le Nord-Ouest de la France », confirme-t-il.

Aujourd’hui, il cherche à faire connaître le Kendo. « Un exemplaire de ce bus à haut niveau de service effectuera le Pays-de-la-Loire énergie tour, un rallye qui met en avant la mobilité à énergie alternative. Notre autobus véhiculera les officiels dès le départ de Château-Gontier le 18 septembre prochain. Un peu avant, il récupérera les participants qui viendront en train depuis Angers. Il sera présent lors du colloque animé par GRDF et des essais seront proposés », détaille notre interlocuteur.  

Page blanche

« Comme Toyota avec sa Prius et Tesla pour son premier modèle électrique, Isuzu Europe et Moyen-Orient, installé en Turquie, est parti d’une page blanche pour son Kendo. Le constructeur avait dans l’idée de proposer un énième modèle diesel de tourisme pour les pays où le train est faiblement représenté. Face aux propositions de Mercedes et Iveco, quel succès pouvait rencontrer un tel produit bateau que personne n’attend ? », s’est interrogé Xavier Ringeard.

« Nous avons lancé tout un débat pour les convaincre de devenir un acteur innovant dans les modèles de 13 m. Les autobus au GNV : les Allemands et les Chinois n’y viendront pas. Nous avons de notre côté réfléchi sur un cahier des charges qui a servi de base pour réaliser le Kendo », se réjouit-il. « Tant qu’à proposer une vraie nouveauté, autant aller jusqu’au bout de la démarche avec un modèle interurbain convaincant. Ainsi par l’autonomie, une taille de soute à bagages de 7,3 m3, et la capacité de transporter 63 passagers en plus du chauffeur, avec la possibilité d’embarquer des usagers en fauteuil roulant. C’est mieux qu’un modèle scolaire dans lequel seraient montés de meilleurs sièges et des rideaux, comme c’est souvent le cas », justifie-t-il.
 

Secteur protégé

« Le marché des véhicules urbains de transport de personnes est encore très protégé avec une mise en avant du Made in France. Nous avons comme avantage chez FCC d’avoir acquis de l’expérience en vente, exploitation et SAV en modèles GNV, en particulier pour ceux à haut niveau de service », modère Xavier Ringeard. « En outre, pour un élu, il est compliqué de valoriser l’achat d’un autobus à énergie alternative s’il ne possède pas une esthétique différenciante très forte. Il doit démontrer que l’engin en vaut l’investissement. On est dans un monde de communication », affirme-t-il.

« Prenez les modèles Heuliez qui ont été très tôt mis en exploitation à Nantes : l’arceau à l’avant, ajouté pour prévenir le chauffeur de s’arrêter immédiatement s’il touchait le tablier d’un pont, afin que les bouteilles de GNV ne soient pas endommagées, a donné une signature très forte aux bus alimentés au gaz naturel », met-il en avant. « Le Kendo reprend cette identité mais de façon plus habillée, plus moderne. On voit de suite à son tiers avant que ce n’est pas un modèle diesel», rapporte-t-il.
 

Lancement officiel à la rentrée

« Le Kendo sera lancé officiellement à la rentrée. Sa présentation à Bus World Bruxelles l’année dernière a permis de mesurer l’intérêt très fort qu’il a suscité auprès des transporteurs et des régies », s’enthousiasme Xavier Ringeard. « Dix exemplaires sont déjà placés, dont 5 rouleront dans l’une de nos filiales de transport. Les autres sont retenus par des clients géographiquement proches de nos garages [NDLR : En plus de son siège au Poiré-sur-Vie en Vendée, FCC comptent 4 succursales, respectivement en Ile-de-France, en Martinique, à la Réunion et en Guadeloupe]. Au total, nous espérons en diffuser une vingtaine d’unités en 2020, puis 50 en 2021, première année pleine », chiffre-t-il.

La documentation donne une bonne idée du confort que peut proposer le Kendo, souvent en ajoutant quelques options : tablettes, repose-pieds, prise USB et multimédia pour chaque place, double vitrage teinté, toilettes, sièges « full cuir », sol type parquet, etc.
 

BioGNV 

« La mobilité GNV n’a de sens qu’avec le biogaz. Consommer une production locale est une grosse tendance. Les véhicules au GNV ne se développeront pas avec un produit d’origine fossile. Finalement, l’alimentation des moteurs avec du gaz naturel est une nouveauté sans en être une », expose Xavier Ringeard. « Il est donc nécessaire d’apporter des solutions rapides pour produire d’importantes quantités de bioGNV », conclut le dirigeant de FCC qui se met à la disposition des élus et autres clients potentiels pour une présentation du Kendo et du Citiport GNV.
 
 
Gaz Mobilité et moi-même remercions beaucoup Xavier Ringeard pour sa disponibilité.
 
 
 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire