Le développement des poids-lourds et utilitaires GNV vu par un concessionnaire

Le développement des poids-lourds et utilitaires GNV vu par un concessionnaire
Pascal Monboussin dirige la concession Iveco de Trémuson (22), affiliée au groupe Martenat. Très actif pour promouvoir l’offre de véhicules fonctionnant au gaz naturel proposée par le constructeur qu’il représente, notre interviewé se réjouit des premières livraisons effectuées dans le département des Côtes-d’Armor depuis l’année dernière.
 

Iveco : une marque engagée

Scania et Iveco sont les 2 marques de poids lourds que Pascal Monboussin cite spontanément comme constructeurs de véhicules lourds pleinement engagés dans la mobilité GNV. Ce qui les différencie, c’est que « Iveco propose une gamme plus large. A côté des cars, bus ettracteurs routiers, le constructeur que nous représentons compte aussi des véhicules de taille intermédiaire, et, surtout, des utilitaires plus légers sur la base du Daily », détaille-t-il, rappelant qu’Iveco est partenaire avec nombre des transporteurs qui ont déjà fait le choix d’incorporer, dans leur flotte, des poids lourds fonctionnant au gaz naturel.

Notre interlocuteur précise que son établissement compte un technicien agréé pour intervenir sur les véhicules alimentés au GNC et GNL, et qu’un second bénéficiera bientôt d’une formation GNV qualifiante.


 

Depuis 2017

Pour la concession Iveco de Trémuson, l’aventure de la mobilité GNV a véritablement commencé au début de l’année 2017, avec une réunion organisée sur le sujet à Ploufragan, près de Saint-Brieuc.

« C’est une évidence que l’idée de la mobilité GNV avance en Bretagne depuis que les syndicats de l’énergie départementaux communiquent sur leurs projets d’ouvrir des stations d’avitaillement sur le territoire », commente Pascal Monboussin qui se déplace à tous les événements de promotion du gaz naturel pour le transport organisés dans les Côtes-d’Armor. Ainsi à Aucaleuc, près de Dinan, au début de la présente année 2018, et tout dernièrement, à nouveau à Ploufragan, dans le cadre de la rencontre technique « véhicules et engins communaux » organisée par l’Alec (Agence locale de l’énergie du Pays de Saint-Brieuc).
 

La nécessité d’être présent

 « Les transporteurs, les collectivités : les professionnels s’intéressent de plus en plus à la mobilité GNV. Des stations d’avitaillement vont prochainement être ouvertes, et l’idée de rouler plus propre fait son chemin en Bretagne, surtout avec la perspective de ne plus pouvoir circuler dans certaines zones urbaines avec des véhicules diesel », rapporte Pascal Monboussin. L’objectif de la concession Iveco de Trémuson est de rencontrer tous les professionnels qui ont un intérêt à rouler au GNV.

« Iveco est très bien représenté dans les collectivités », se réjouit-il. Ce qui évite certains dégâts. « Nombre de professionnels entendent des propos négatifs de la part de représentants de constructeurs qui ne proposent pas de véhicules au GNV : Ca ne marche pas ! Vous n’aurez pas les bons produits ! Etc. », témoigne notre interlocuteur qui justifie ainsi sa présence au sein des différents événements dédiés à la mobilité au gaz naturel. « En proposant des essais à nos clients, nous démontrons la viabilité et la pertinence des modèles fonctionnant au GNV », rassure-t-il.
 

Blanchisserie interhospitalière des Pays de Rance

Le client le plus emblématique et atypique du portefeuille de la concession Iveco de Trémuson est à coup sûr la blanchisserie interhospitalière des Pays de Rance, installée à Taden, près de Dinan. Pourquoi ? Parce que l’entreprise exploite déjà le gaz naturel pour son activité. Les gros volumes consommés lui permettent de disposer d’un tarif préférentiel pour une source d’énergie qu’il a été possible d’étendre à la mobilité.

Non seulement cette société qui assure le nettoyage textile et de literie pour différents établissements du secteur est engagée dans une démarche environnementale, mais la rentabilité de la mobilité GNV sera plus rapide à atteindre que pour nombre d’entreprises.

« Toute la flotte d’utilitaires de ramassage a été remplacée par des modèles au GNV. C’est en septembre 2017 que 2 Iveco Eurocargo 120EL21P/GNC (12 tonnes) ont été livrés. Ont suivi 1 Eurocargo 160 E21P/GNC (16 tonnes) et un Daily de 3,5 tonnes (35C14P/GNC). La blanchisserie a finalement échangé ce dernier avec un modèle 7,2 tonnes plus adapté à ses besoins », détaille notre interlocuteur. Dès que les tournées sont terminées, toute cette flotte GNV est avitaillée sur place via une station privative (compresseur) fournie par GN Drive.
 

Cozigou

Autre client au portefeuille de la concession Iveco de Trémuson, la société Cozigou qui distribue des boissons auprès de 5.000 clients, principalement des professionnels de la restauration et de l’hôtellerie. Engagée dans la démarche Ecozigou, cette entreprise, qui dispose de 7 sites implantés près de centre-ville en Bretagne, est directement concernée par les restrictions de circulation des utilitaires diesel dans les zones urbaines.

« Le choix du premier site équipé d’un véhicule GNV a été imposé par la situation géographique de la seule station GNV ouverte et non privative du territoire : Locminé », explique Pascal Monboussin. « Avec le Daily 72C1G/NP que nous avons vendu en juin dernier, Cozigou livre les secteurs d’Auray, Carnac, et Quiberon, c’est-à-dire un territoire fortement touristique. L’entreprise n’hésite pas à communiquer sur la mobilité GNV en exposant bien en évidence le véhicule », complète-t-il.

ul doute que le programme du syndicat de l’énergie des Côtes-d’Armor pour l’ouverture de stations d’avitaillement en gaz naturel (Dinan, Lamballe, Saint-Brieuc, et entre Châtelaudren et Guingamp) va décider Cozigou à étendre l’expérience à plusieurs de ses autres sites.
 
 

Des essais sur Nantes

En attendant l’ouverture de stations GNV en Bretagne administrative, des essais de véhicules sont parfois réalisés dans d’autres régions. « Ca a été le cas à Nantes, où une station AS24 distribue du GNV depuis quelque temps », confirme Pascal Monboussin qui a déjà été confronté à un cas d’école. La société Multicourses implantée dans l’Ouest de la France a bien passé commande de Daily fonctionnant au gaz naturel, mais pour une exploitation sur les secteurs d’Angers et de Saumur, dans le Maine-et-Loire.

Différents transporteurs bretons, avec diverses motivations, ont également essayé les modèles GNV via la concession de Trémuson. Parfois simplement par curiosité, pour se tenir informés, dans le cadre d’un engagement (notamment auprès de la FNTR), ou en attendant l’ouverture de stations d’avitaillement. Pascal Monboussin se réjouit d’avoir accueilli et renseigné dans son établissement de gros transporteurs établis en Bretagne, comme Glon-Sanders, ou le groupe Marcel Garnier à la tête d’une flotte de plus de 600 véhicules.
 

Des collectivités en réflexion

« Des collectivités réfléchissent pour s’équiper de bennes à ordures ménagères fonctionnant au GNV. Avec Saint-Brieuc Agglo, par exemple, il a été possible de faire une démonstration, mais avec un châssis nu. Nous essayons de trouver auprès d’Iveco un camion BOM tout équipé pour une expérimentation en situations réelle, en ciblant principalement les communautés de communes de Lamballe, Dinan et Saint-Brieuc », confie Pascal Monboussin.

« Des réunions explicatives sont nécessaires : Quelles règles ? Quelles normes ? Des professionnels se posent des questions sur quelle énergie choisir, pour la mobilité, entre l’électricité, l’hydrogène et le gaz naturel. C’est le cas de Baie d’Armor Transports. L’entreprise qui organise les services de transport en commun à, et autour, de Saint-Brieuc, est en pleine réflexion et ouvrira son nouveau dépôt à horizon 2021 », conclut notre interlocuteur.
 
Gaz Mobilité et moi-même remercions Pascal Monboussin pour sa disponibilité.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire