Eco-G : des stations et un label pour la mobilité au gaz naturel

Eco-G :  des stations et un label pour la mobilité au gaz naturel
Dans un récent communiqué de presse, Eco-Gate annonce la création du réseau Eco-G qui comptera 23 stations de distribution de GNV en Europe, dont 2 en sites pilotes. Le consortium espère aussi faire adopter cette appellation de façon bien plus large, afin de simplifier la communication autour de la mobilité au gaz naturel.
 

23 stations

Réunissant plusieurs acteurs allemands, espagnols, portugais et français de la filière GNV, le programme Eco-Gate, financé à hauteur de 10 millions d’euros par l’Union européenne, et coordonné par Naturgy à travers sa structure Nedgia, vise à développer un réseau d’avitaillement en GNC et GNL. Il comptera à terme 23 stations sur les 3 corridors, atlantique, méditerranéen, et Rhin-Danube, du réseau routier des 4 pays concernés.

La France et l’Allemagne ne compteront chacune qu’un seul site, respectivement à Tours et Heddesheim, tous les 2 opérés par Gas Natural Europe. La péninsule Ibérique se partagera les stations restantes : 6 pour le Portugal (Aveiro, Lisbonne, Loures, Maia, Marateca, et Vilar Formoso), et 15 pour l’Espagne (Barcelone avec 2 sites, Burgos avec 2 sites dont l’un délivrera du GNC enrichi d’hydrogène, Carthagène, Cordoue, Irun, La Serna, Llers, Madrid avec 3 sites dont 1 alimenté en biométhane, Mérida, Salamanque et Tordesillas).


 

Eco-G, une marque…

Derrière les 23 stations, différents opérateurs : Audigna (1 site), Dourogas (5), Endesa (1), Galp (4), Gas Natural Europe (2), Naturgy (1), Melofe (1), Molgas (3), Nedgia (1), Repsol (4). Afin d’homogénéiser visuellement le réseau, Eco-Gate vient de créer la marque Eco-G.

« Dans un scénario où les carburants à base de pétrole sont encore majoritaires, la nouvelle marque s’articule autour de l'idée ‘d’écologie intelligente’ », explique dans son communiqué le consortium qui souligne que « le gaz naturel est l’alternative la plus respectueuse de l’environnement, économique et actuelle pour promouvoir la mobilité durable sur terre et sur mer ». Concernant le volet économique, Eco-Gate illustre : « Avec 20 euros, un véhicule léger peut parcourir 275 km avec de l’essence, 375 avec du gazole, et 555 avec de l’Eco-G ».
 

…et un label

De façon plus large, Eco-Gate espère faire adopter la dénomination « Eco-G » comme un logo label pour « unifier les différentes manières dont est désigné la technologie qui utilise le gaz naturel dans sa fonction de carburant mobilité terrestre et maritime ».

Le consortium invite ainsi tous les constructeurs de véhicules terrestres ou maritimes fonctionnant au gaz naturel, les utilisateurs de ces engins, les entreprises concernées ou impliquées par la filière, les spécialistes du marketing et les distributeurs de GNV à s’approprier cette nouvelle désignation. Exemple concret : Volkswagen pourrait appeler Golf Eco-G son actuelle Golf TGI fonctionnant au GNC. Idem pour le tracteur routier Iveco Stralis GNL qui deviendrait Iveco Stralis Eco-G.
 

Développement rapide et réduction des coûts

A travers son programme, le consortium Eco-Gate cherche à exploiter de nouvelles technologies et à appliquer des solutions innovantes pour permettre le déploiement rapide et massif du GNV, « grâce à une réduction significative des coûts et à une meilleure compréhension et connaissance des besoins des clients ».

Parmi les pistes suivies : amélioration de l’infrastructure de transport du GNL et du GNC, réduction des coûts d’exploitation des stations-service, mises au point de solutions pour la conversion au gaz des véhicules grillant habituellement des produits issus du pétrole, optimisation des motorisations existantes, développement d’une plateforme de paiement universelle, mise en œuvre de véritables projets pilotes sur l’utilisation de gaz renouvelables (hydrogène et biométhane) pour la mobilité.
 
 

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. FredPublié le 21/02/2019 à 21:18

    Propriétaire d une voiture gnv mais pas de station a moins de 100km alors on fait quoi

Ajouter un commentaire