En France, 10 % des entreprises envisagent le GNV pour leurs flottes

En France, 10 % des entreprises envisagent le GNV pour leurs flottes
Selon le baromètre annuel d'Arval, les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à envisager l’intégration de véhicules GNV au sein de leurs flottes.  

Réalisée en début d’année en partenariat avec l’institut Kantar, avant la crise du Covid-19, l’étude annuelle Arval Mobility Observatory a été menée sur un panel de 5.600 entreprises de toutes tailles, dont 312 basées en France.
 
Si elles restent bien moins élevées que celles exprimées pour l’électrique ou l’hybride rechargeable, les intentions d’achat pour les voitures et utilitaires légers fonctionnant au gaz naturel ont bondi de quatre points par rapport à l’an dernier, passant de 6 à 10 %. En pratique, ce sont essentiellement les grands groupes qui envisagent la solution. Les entreprises de 100 à 999 salariés et celles de 1000 salariés et plus sont respectivement 16 % et 15 % à la citer .
 
Taille de l’entreprise Intentions d’achat à 3 ans (VP et VUL)
Moins de 10 salariés 4 %
10 à 99 salariés 9 %
100 à 999 salariés 16 %
1000 salariés et plus 15 %
 
A l’échelle européenne, la tendance est un peu plus forte puisque les intentions grimpent à 15 %, tant sur la partie VP que VUL.



Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire