Mesure des émissions des véhicules : le CRMT présente son nouveau CEMS

Mesure des émissions des véhicules : le CRMT présente son nouveau CEMS
Spécialiste des mesures des émissions polluantes sur véhicules, le CRMT a révélé à Solutrans la toute dernière version de son CEMS. Plus compact et doté d’une télématique inédite, le dispositif entamera ses premiers déploiements en 2020 et sera notamment intégré aux camions GNV expérimentés dans le cadre du projet Equilibre.  

CEMS ?                                             

Véritable outil de mesures en temps réel des émissions polluantes, le Continuous Emissions Measurement System (CEMS) est un dispositif d’instrumentation complémentaire au PEMS. Plus compact et plus adapté à des missions longues, il est fréquemment utilisé pour instrumenter des bus et des poids-lourds fonctionnant au diesel ou au gaz naturel.  

Sous l’impulsion d’Equilibre

Si le CRMT a fait évoluer son système, c’est notamment grâce au retour d’expérience du projet Equilibre. Initié par les transporteurs, cette expérimentation avait permis de mesurer les émissions polluantes de camions gaz et diesel issus de différents constructeurs.

« Le premier CEMS fonctionnait bien sur un nombre de de véhicules réduits. Là on parle d’en équiper beaucoup plus. On avait donc besoin d’optimiser » résume Bernard GUIOT, responsable des développements au sein du CRMT, qui détaille à Gaz-Mobilité et à ses lecteurs l’ensemble des modifications apportées.

Télématique embarquée

La connectivité fait partie des grosses innovations de ce nouveau CEMS dont le boitier intègre désormais une carte SIM. Un dispositif bien plus que l’ancien système à carte SD qui imposait des relevés et des envois réguliers contraignants pour les clients.

« On peut récupérer les données au jour le jour sur nos serveurs grâce à la télématique » explique le représentant du CRMT. « Avec ce nouveau système, on gagne énormément en souplesse de fonctionnement et on peut valider les données beaucoup plus rapidement. En recevant les données plus régulièrement, on peut aussi être plus réactifs en cas de problème constaté sur les mesures » poursuit-il.

« Les données sont récupérées à 1 Hertz. Le système mesure une centaine de paramètres et on les reçoit toutes les secondes » détaille notre interviewé.

Par mesure de précaution, les nouveaux CEMS conservent également un dispositif d’enregistrement sur carte SD. Une solution qui fera office de « backup » en cas de souci lié à la connectivité.

Une installation simplifiée

Autre point sur lequel ont travaillé les équipes du CRMT : celui de l’installation du système. La taille du boitier au cœur du dispositif a ainsi été revue. « Le nouveau CEMS peut se glisser très facilement dans la cabine. Chose qu’on ne pouvait pas faire avec l’autre » détaille Bernard Guiot.

« On a aussi retravaillé sur les procédures d’installation des sondes. Auparavant on avait un démontage d’une partie du pot d’échappement particulièrement chronophage. Là on a un système qui permet d’insérer les sondes dans l’échappement sans démontage ni soudure » détaille le responsable du CRMT. « . L’idée est de gagner du temps. Avec le nouveau CEMS, nous visons une installation en une demi-journée contre une journée voire plus sur l’ancienne version » chiffre-t-il.  

Fiabilité identique

« En matière de fiabilité, il n’y a pas de changements. On a ajouté les NH3 que nous n’avions pas dans la première version. On est capable de mesurer les Nox en amont et en aval du système de dépollution. Les températures aussi. Si on veut des mesures de consommation très précises, on peut aussi mettre des débitmètres en option » détaille notre interlocuteur qui rappelle que le système peut s’adapter à tous types de motorisations.

Lancement en 2020

Les équipes CRMT réalisent actuellement les derniers tests en interne du nouveau dispositif.

« On pourrait commencer à équiper les premiers véhicules au premier semestre 2020 » estime Bernard Guiot.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire