Montélimar : des bus au gaz pour remplacer le diesel

Montélimar : des bus au gaz pour remplacer le diesel
Inaugurés le 3 septembre, les nouveaux bus au gaz naturel de l’agglomération de Montélimar ont été intégrés au réseau Montélibus.

Inaugurés par Jean-Pierre Laval, Vice-Président délégué au Transport, Yves Plessis, Directeur des Courriers Rhodaniens-Montélibus, et Jean-Frédéric Fabert, représentant le Président de l'Agglo Franck Reynier, ces cinq bus au gaz font partie d’une démarche engagée par l’agglomération pour réduire l’impact environnemental de son offre de transport public.

Acquis auprès d’Iveco, ces cinq bus GNV circulent sur les lignes 1 et 2 et rejoignent une flotte verte déjà constituée de deux bus hybrides desservant la ligne 3 et de deux véhicules électriques dédiés aux lignes de transport à la demande. Ils permettent de porter à environ 30% du parc de véhicules à motorisation dite alternative.

En circulation urbaine, l’autonomie de ces bus au gaz est identique à ceux roulant au diesel, soit 2,5 jours. Les bus peuvent faire le plein en 8 heures via un dispositif « charge lente » ou en une vingtaine de minutes en charge rapide.

De nombreux avantages

« Bien que le coût d’acquisition du véhicule soit d’environ 30% plus cher qu’un véhicule à motorisation gasoil, les performances écologiques sont nettement plus importantes avec ce carburant 100% renouvelable » rappelle l’agglomération qui liste les nombreux avantages du gaz par rapport au diesel : -98 % de particules, -85 % de Nox et jusqu’à 97 % d’émissions de CO2 en moins en cas d’utilisation du bioGNV.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire