Nîmes : 9 nouveaux bus GNV pour le réseau Tango

Nîmes : 9 nouveaux bus GNV pour le réseau Tango
Après les trambus hybrides associant gaz naturel et électricité, Nîmes Métropole poursuit sa transition écologique. Début février, neuf nouveau bus GNV ont été officiellement mis en service au sein du réseau Tango.

En circulation depuis le 5 février dernier, ces bus sont intégrés sur les différentes lignes du réseau Tango. Fournis par Iveco, ils s’inscrivent dans le cadre du renouvellement de la flotte de collectivité, l’idée étant de remplacer progressivement les vieux bus diesel par des modèles plus respectueux de l’environnement. 9 à 10 véhicules sont ainsi renouvelés chaque année.

Dotés d’une centaine de places, dont 23 assises, ces bus offrent 500 à 600 kilomètres d’autonomie avec un plein. Ils embarquent 170 kilos de gaz et se ravitaillent en quelques minutes au sein d’une station privative déployée par Proviridis directement au dépôt.

Du biogaz produit localement

A terme, ces bus seront alimentés par du biogaz produit localement. Porté par le groupe Véolia, un site de méthanisation devrait voir le jour sur le territoire de la Métropole entre fin 2021 et début 2022.

« Le but est d’être son propre producteur de biogaz et de le consommer derrière de façon directe ou indirecte » détaille Laurent Meyer, Directeur adjoint des Transports de Nîmes Métropole

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire