Rouler au GNV coûte 70 % moins cher qu'avec un carburant issu du pétrole

Rouler au GNV coûte 70 % moins cher qu'avec un carburant issu du pétrole
L’étude publiée le 28 mars 2019 par l’organisme belge de régulation de l’électricité et du gaz naturel, démontre que le GNV est une réelle alternative aux carburants « fossiles ». Moins cher, avec un réseau de distribution devenu significatif, il présente aussi l’avantage de générer moins d’émissions de particules et d’oxyde d’azote.
 
A la pompe, le gaz naturel compressé (GNC) se révèle de 30 à 40 % moins cher que l’essence et le diesel pour les voitures particulières ou les fourgonnettes. Si on intègre en plus la moindre consommation des véhicules au GNC, l’économie réalisée est de 70 %. C’est ce qui ressort de l’étude récente menée par la CREG (commission de belge de régulation de l’électricité et du gaz).
 
Certes l’écart est moindre pour les poids-lourds, compte tenu de la récupération partielle des taxes par les professionnels de la route ; il reste néanmoins pertinent de rouler au GNC ou au GNL qui s’avèrent 30 % moins onéreux que le diesel.
 
Au-delà de l’aspect économique, l’étude fait ressortir que le gaz naturel est un carburant plus écologique réduisant de 80 à 90% les émissions de particules et d’oxyde d’azote
 
La CREG, dont la mission est d’étudier le marché du gaz naturel en tant que combustible, en conclut que le GNC et le GNL sont en passe de devenir de véritables alternatives aux carburants traditionnels. Ce d’autant que les principaux obstacles à son développement, prix des véhicules et réseau de distribution, sont quasiment levés.
 
En termes de coût d’acquisition, les voitures au gaz naturel compressé coûtent environ le même prix que les modèles diesel tandis que l’écart avec les versions essence disparaît lorsque le véhicule a parcouru plus de 80.000 kilomètres. En revanche l’amortissement pour les poids-lourds reste plus long : il faut compter 400.000 km pour gommer le surcoût entre un camion diesel et une version au gaz naturel liquéfié.
 
Quant au nombre de stations-service proposant au GNC, il a dépassé la barre des cent unités en Belgique en 2018 et il existe plus d’une trentaine de nouveaux projets pour 2019. Le nombre de stations-service proposant du GNL est nettement inférieur, sept, mais une dizaine d’autres sont prévues pour 2019 et 2020. Le besoin est moindre vu l’autonomie des véhicules GNL qui peut aller jusqu’à 1600 km.
 
Reste à sensibiliser le grand public aux avantages du gaz naturel. Sur ce point, il reste du chemin à parcourir puisque l’étude souligne que nombreux sont ceux qui confondent encore GPL et GNL.
 
Télécharger l’étude de la CREG
 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire