Scania va lancer une version GNL de son autocar Interlink

Scania va lancer une version GNL de son autocar Interlink
Attendu la semaine prochaine au salon du véhicule utilitaire de Hanovre, le Scania Interlink GNL pourra parcourir jusqu’à 1000 kilomètres avec un plein.
 
Jusqu’ici réservée aux poids-lourds et aux navires, la technologie GNL s’apprête à investir le segment des autocars. Attendu le 20 septembre prochain au salon du véhicule utilitaire de Hanovre, cet autocar au gaz naturel liquéfié viendra compléter l’offre de la marque suédoise qui propose déjà son Interlink en version GNC.
 
Si Scania est le premier constructeur à se lancer en Europe, ce n’est pas la première fois que le GNL est utilisé dans le monde de l’autocar. En Inde, Tata avait déjà présenté un bus GNL en 2016 (voir notre article).
 

Longue distance

Offrant davantage d’autonomie que la version à gaz comprimé, la version GNL du Scania Interlink promet jusqu'à 1000 kilomètres d’autonomie. De quoi pouvoir envisager des transports longues distances et l’équipement de lignes à l’utilisation beaucoup plus intensive.
 
« Alors qu'il existe plusieurs options pour les opérateurs de bus urbains et suburbains, il y a eu un vide sur le marché des voyages longue distance » justifie Karin Rådström, responsable bus et autocars chez Scania.
 
Pour porter son offre, le constructeur souhaite notamment s’appuyer sur la multiplication des stations GNL, initiée grâce au développement du segment des poids-lourds. Reste à savoir si les stations GNL existantes, majoritairement déployées au sein de zones logistiques, conviendront aux acteurs du transport de voyageurs.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire