Stations GNV : les avancées de la démarche GNVolontaire présentées à Pollutec

Stations GNV : les avancées de la démarche GNVolontaire présentées à Pollutec
Réunis à l’occasion du salon Pollutec, les acteurs du programme GNVolontaire ont pu revenir sur les dernières avancées de la démarche et le déploiement de trois stations publiques dont l’ouverture est prévue pour 2019.

En matière de transport de marchandises, Auvergne Rhône Alpes met les gaz. Réunis sous l’impulsion de la région, de l’ADEME et de GRDF, trois acteurs ont fait le point sur leurs projets de déploiement de stations GNV lors d'une table-ronde dédiée organisée dans le cadre de Pollutec. 

Allier : la première station du département ouvrira en janvier

Opérée par GNVDrive, une filiale du groupe Martenat, la première station GNV du département de l’Allier sera officiellement ouverte à Yzeure dans le courant du mois de janvier 2019.

« Lorsqu’on a eu vent du dossier GNVolontaire sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, cela faisait déjà trois ans que nous pensions faire une station » se souvient Frédéric Martenat directeur général de GNDrive qui note la volonté des transporteurs mais aussi l’impulsion des chargeurs, de plus en plus demandeurs de solutions écologiques. 



« Pourquoi Yzeure ? Car nous sommes à la croisée des chemins entre la RCEA et la Nationale 7 » explique Frédéric Martenat qui chiffre le nombre de camions nécessaires pour rentabiliser sa future installation. « Avec une vingtaine de tracteurs qui parcourent 500 kilomètres par jour, on devrait commencer à équilibrer les comptes » estime-t-il. 

Accessible à tout public, la station d’Yzeure se limitera dans un premier temps à un système de badge nécessitant une ouverture de compte chez l’opérateur. « On ouvrira éventuellement le règlement par carte bancaire dès que l’on aura une idée plus précise de l’attractivité au niveau des artisans et des particuliers » précise Frédéric Martenat.

Rhône : la station de Villefranche sur Saône prévue pour l'été 2019

Avec 10 % de sa flotte convertie au gaz naturel, le transporteur Sotradel prévoit le lancement d’une première station publique à l’été 2019 à Villefranche-sur-Saône. Impulsée par le transporteur, la station sera opérée par AS24, une marque du groupe Total.

« Sur ce type de projet, l’une des premières difficultés que l’on peut rencontrer, c’est le foncier. Nous avons eu de la chance car nous sommes arrivés à trouver un terrain capable de répondre aux demandes de tous nos partenaires, qu’il s’agisse de transporteurs, de collectivités ou d’artisans » explique David Billandon responsable QSE chez Sotradel.



Installée sur le Port de Villefranche sur Saône, la future station GNV de Sotradel et AS24 sera accessible à tous types de véhicules. « Nous avons organisé différentes réunions avec l’ADEME et GNVolontaire pour présenter le projet et partager notre expertise dans l’utilisation des camions puisque nous sommes partenaires du projet Equilibre » souligne le représentant de Sotradel

Un station dont l'ambition va même au delà du seul transport routier. « On est aujourd’hui sur du transport routier de marchandises mais on imagine demain mettre des barges GNC. C’est un projet sur lequel on travaille avec VNF (Voies navigables de France ndlr) » explique le représentant de Sotradel.

Isère : une première station poids-lourds pour Grenoble

Opérée par Gaz et Electricité de Grenoble (GEG) et installée à La Tronche, la première station GNV pour poids-lourds du territoire grenoblois répond avant tout à une ambition politique.

« Une zone à faible émissions pour restreindre l’accès des camions au territoire doit être mise en place l’année prochaine. Elle sera étendue progressivement et conduira les transporteurs à modifier leur comportement. Pour que cela, fonctionne, il faut des stations » résume Bertrand Spindler, vice-président en charge de l'énergie et de l'aménagement numérique au sein de Grenoble Alpes Métropole. « La construction de la station a pris un peu de retard… Nous avons signé le permis de construire il y a un mois et elle devrait être mis en service en aout 2019 » poursuit-il. 


Une station qui servira à alimenter les camions des transporteurs mais aussi les véhicules de la Métropole, cette dernière souhaitant également être exemplaire dans la démarche. « Nous sommes en train de passer progressivement nos bennes à ordures au GNV » explique l’élu. 

De nombreux projets en cours

Si l’événement organisé à Pollutec a permis de mettre en lumière trois projets stations dont l’émergence est prévue pour 2019, de nombreux autres dossiers sont en cours. Certains intégrés à la démarche GNVolontaire, d’autres menés en propre par les opérateurs. 

"A ce jour, nous comptons 10 stations en service sur Auvergne Rhône Alpes. Entre GNC et GNL, nous esperons en avoir au moins 15 d'ici fin 2019 et 25 d'ici fin 2020" estime Pierre Larrive, de la Direction Clients Territoires de GRDF.

Des aides dédiées aux transporteurs


Associant la Région Auvergne Rhône Alpes, l’ADEME et GRDF, GNVolontaire se résume à un appel à projets baptisé Auratrans. Lancé en début d’année, celui-ci concentre une enveloppe financière globale de 2.4 millions avec des financements centrés sur les transporteurs souhaitant engager la transition de leurs parcs vers le gaz naturel.



En d’autres termes, ce ne sont pas les stations qui sont financées mais les camions. Basée sur le surcoût par rapport à un modèle diesel, l’aide varie de 35 à 45 % selon la taille de l’entreprise. « On participe au surcoût pour inciter les propriétaires à faire le pas pour changer de camions et donc d’énergie » souligne Michèle Cedrin, Présidente de la commission Environnement, développement durable et énergie au sein de la Région Auvergne Rhône Alpes, rappelant que le transport représente 35 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle régionale. 

En pratique, l’appel à projets court jusqu’en 2020 et vise à faire émerger au moins 12 stations à l’échelle régionale. 

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. danouPublié le 07/12/2018 à 19:52

    voir station GNV en Sarthe ? Combien de projet ?merci ;Salutations

Ajouter un commentaire