De la méthanisation au bioGNV : le témoignage d’Agribiométhane




Gestionnaire avec trois associés d’une exploitation de production de lait dotée de 150 vaches laitières, Damien Roy a décidé d’associer la production de biométhane à l’exploitation d’une station GNV.
 
« Nos exploitations sont très importantes et on s’est vite posé la question de comment participer à une agriculture plus propre et plus durable. En mettant en place le traitement de nos effluents d’élevage par la méthanisation, nous offrons une perspective d’avenir à notre métier » explique t-il dans le cadre de la mini-série "L'énergie des Possibles", portée par GRTgaz
 
« Dans la méthanisation, le biogaz est produit grâce aux bactéries méthanogènes contenues dans nos lisiers. Ces bactéries vont dégrader la matière et produire du biogaz » illustre l’agriculteur. « Ce gaz renouvelable, on va l’épurer pour ne garder que le méthane qui va être réinjecter dans le réseau. Il servira à chauffer les habitants mais aussi à faire rouler des véhicules. Ce carburant est plus propre – il n’y a quasiment plus de particules fines – et il est 30 % moins cher que l’essence sur notre station ».
 
« Produire du gaz renouvelable à partir de nos déchets, cela porte une image positive pour nous agriculteurs et montre la place que l’on souhaite prendre dans la protection de l’environnement » conclut-il.
 

Partager cette page

A voir également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai