Du biogaz pour les trains norvégiens

17/06/2017 Michael TORREGROSSA Biogaz, 0 commentaire(s)
Du biogaz pour les trains norvégiens
En Norvège, le cabinet d’ingénierie Ramboll étudie avec les autorités la possibilité de remplacer les trains fonctionnant au diesel par du biogaz.
 
Alors que l’usage du diesel dans le milieu ferroviaire reste monnaie courante dans certaines régions d’Europe, la société Ramboll étudie en Norvège la possibilité de remplacer ces trains par du bioGNV en lien avec les différentes autorités régionales en charge des transports.
 
« Bien que la plupart des trains en Norvège fonctionnent à l'électricité, certains trains régionaux, en particulier dans le nord, fonctionnent toujours avec du diesel d’origine fossile. C'est le cas de la ligne ferroviaire la plus longue de Norvège, la Nordlandsbanen qui mesure 700 kilomètres de long » a expliqué Arne Fredrik Lånke, en charge du projet chez Ramboll.
 

Moins cher que l’électrique

« Si ces chemins de fer devaient être transformés en électricité, cela nécessiterait des investissements massifs et prendrait beaucoup de temps. En revanche, le biogaz peut être progressivement introduit dans un temps relativement court et peut entraîner une réduction du CO2 de plus de 20 000 tonnes » justifie le responsable de Ramboll.
 

Disponible en quantité

Pour Ramboll, l’usage du biogaz dans les trains norvégiens est d’autant plus pertinent que le carburant devrait être disponible en grande quantité.
 
« Le marché norvégien du biogaz augmente. Le carburant a été utilisé pendant de nombreuses années par les autobus et il est bien adapté aux transports lourds » explique Arne Fredrik Lånke, ajoutant que Ramboll est actuellement partie prenante de trois projets visant à doubler la capacité de biogaz carburant en Norvège en 2018…
 

Tags :Ramboll

Pays : Norvège



Ajouter un commentaire

je souhaite recevoir une notification si d'autres personnes répondent à ce post


Sponsors 2017
Soutien institutionnel