Aix-Marseille-Provence veut faire rouler ses bus au biogaz

Aix-Marseille-Provence veut faire rouler ses bus au biogaz
Attendu en 2019, le nouveau site de méthanisation permettra à la Métropole Aix-Marseille-Provence de faire rouler ses bus au biogaz.

Exploité par Seramm, une filière de Suez, le site sera opérationnel à compter du 1er janvier 2019 et pourra produire 2,3 millions de Nm3 de biogaz par an grâce au traitement des eaux usées. « L’installation est dimensionnée pour une extension future à 3,8 millions Nm3/an, ce qui en fera la plus importante de France » précise le communiqué de Suez.

Une fois le site opérationnel, la Métropole Aix-Marseille-Provence disposera, sur son territoire, d’une capacité de production d’énergie verte pouvant couvrir la consommation d’environ 2.500 foyers. Un biométhane qui pourra également alimenter les futurs bus GNV de la Métropole. Si le projet reste au stade de la réflexion, plusieurs expérimentations ont déjà été menées avec GRDF sur le territoire. Début 2017, un autocar au gaz avait notamment été testé sur la ligne Aix-Marseille (voir notre article).

« Nous espérons l’acquisition de 2.500 bus roulant au gaz d’ici cinq ans » a déclaré à 20minutes.fr Alexandre Gallese, élu au bureau de la métropole en charge de la stratégie environnementale, du plan climat et de la prévention des risques. « Contrairement à l’électrique, où l’on fait face à des soucis d’autonomie des batteries, les bus roulant à gaz peuvent faire de longs trajets. C’est une manière de réduire notre empreinte écologique, et de réduire notre dépendance au pétrole » a-t-il ajouté.  

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire