Allemagne : l'exemption de péages pour les poids-lourds GNV bientôt prolongée ?

Allemagne : l'exemption de péages pour les poids-lourds GNV bientôt prolongée ?
Equivalente à l’ADEME en France, l’agence de l’environnement allemande (Dena) a publié fin avril une note dans laquelle elle appelle le gouvernement fédéral à étendre l’exemption de péages autoroutiers aujourd’hui accordée au véhicules GNL et GNC.
 
Considérée comme une mesure majeure en faveur de la filière, l’exemption de péages pour les camions fonctionnant au gaz naturel a été introduite en Allemagne début 2019 pour une période de deux ans. Alors qu’elle devrait théoriquement s’arrêter fin 2020, les différents acteurs de la filière demandent à ce qu’elle soit prolongée. Une position partagée par Dena, l’agence de l’environnement allemande, qui demande au gouvernement d’étendre la mesure pour une période minimale de deux ans, soit jusqu’à fin 2022.

« Le maintien de l'exemption de péage pour les camions au GNC et au GNL est essentiel pour accélérer la montée en puissance du marché des camions avec des entraînements alternatifs » explique l’agence dans sa note, constituée d’une dizaine de pages. Une façon de continuer à soutenir l’acquisition de poids-lourds mais aussi de rassurer les acteurs qui investissent dans le déploiement de stations d’avitaillement.

En Allemagne, cette exemption s’ajoute à un dispositif national d’aide à l’acquisition. Mis en place fin 2018, celui-ci offre une subvention pouvant aller jusqu’à 12.000 par camion. « Depuis l'entrée en vigueur de ces instruments, 1.421 demandes ont été déposées pour des camions GNL et plus de 430 pour des véhicules GNC » détaille le rapport de Dena. 

La seule alternative au diesel

« À l'heure actuelle, le GNC et en particulier les camions de GNL sont les seules alternatives à la conduite diesel dans les poids lourds sur de longues distances » souligne la note qui rappelle les avantages du gaz en matière de gaz à effet de serre.
 
Vis-à-vis du diesel, le GNV permet de réduire les émissions de CO2 et même de 90 % en cas d’utilisation du biogaz. « L'ajout de 20% de méthane renouvelable (SNG ou bio-GNL) permet déjà une réduction d'environ 35% des émissions de GES par rapport à un camion diesel à propulsion conventionnelle » chiffre l’agence allemande de l’environnement.  

En savoir plus :

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

2 Commentaires

  1. GiraudPublié le 06/05/2020 à 15:04

    En matière de GES, l’Allemagne favorise les poids-lourds au gaz naturel, GNL et GNC.

  2. FredericPublié le 08/05/2020 à 13:02

    La commission Transport du parlement fédéral allemand (Verkehrsausschuss des Deutschen Bundestages) a même recommandé de prolonger cette mesure jusque fin 2023. Voir www.zukunft.erdgas.info/newsroom#/pressreleases/kehler-zur-entscheidung-zur-verlaengerung-der-mautbefreiung-fuer-erdgas-lkw-2996779 (en allemand).
    Excellente initiative.

Ajouter un commentaire