Autocar GNV : un bilan positif pour Sovetours en Vendée

Autocar GNV : un bilan positif pour Sovetours en Vendée
Installé à La Roche-sur-Yon, en Vendée, Sovetours exploite depuis avril 2019, pour le compte des transports régionaux Aléop des Pays de la Loire, un autocar 3 essieux de 15 mètres alimenté au gaz naturel. Directeur de l’entreprise, Freddy Pasquet se montre très satisfait de ce véhicule.

Première expérimentation en 2015

L’histoire de Sovetours avec le GNV commence bien plus tôt que la mise en exploitation du Scania Interlink de la ligne 172 (La Roche-sur-Yon <> Saint-Jean-de-Monts, via Saint-Gilles-Croix-de-Vie). L’entreprise qui a fêté ses 40 ans d’existence l’année dernière y a déjà goûté en 2015. Avec la Fédération nationale des transports de voyageurs, le département de la Vendée, la SEM Vendée énergies nouvelles, Scania, GRDF et Agribiométhane, Sovetours avait alors participé à une première expérimentation avec un autocar du même constructeur, mis en avant au Vendée énergie Tour de la même année. « A cette époque nos chauffeurs éprouvaient une certaine appréhension à conduire un véhicule au gaz », se souvient Freddy Pasquet.

Ligne 172

« La ligne 172 a fait l’objet d’un marché lancé il y a quelque temps, en 2018, pour 3 ans. L’option ‘Energie alternative’ faisait partie de l’appel d’offres. D’où le choix de ce Scania de 61 places dont 2 pour recevoir des personnes à mobilité réduite. Seul ce constructeur pouvait fournir une telle configuration », rapporte notre interlocuteur. « Il y a des habitués sur ce trajet. La ligne fonctionne toute l’année, même si elle est soumise à une certaine saisonnalité. L’été, avec des stations balnéaires attractives comme Saint-Jean-de-Monts et Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la fréquentation est bien supérieure », remonte-t-il.

« Sur cette ligne 172, 3 autocars se partagent les rotations, dont le Scania Interlink GNV. Ce dernier en effectue 3 quotidiennement pour environ 300 kilomètres au total. Ce qui explique que son compteur totalise déjà 90.000 km », détaille le directeur de Sovetours.

Formation

« Pour la conduite de cet autocar, nous avons formé 2 chauffeurs titulaires, et des suppléants pour les vacances et les congés pour maladie. Ce n’est pas seulement l’alimentation au GNV qui nécessitait une formation, mais aussi le gabarit du véhicule auquel nos chauffeurs ne sont pas habitués. Nous avons travaillé avec Scania sur ce sujet », révèle notre interlocuteur. « Nous avons bien sûr mené des opérations de communication en interne et en externe pour lever toutes craintes au sujet de l’emploi du GNV dans ce car qui fonctionne en toute sécurité », poursuit-il.

700 kilomètres d’autonomie

L’autonomie annoncée par Scania pour son Interlink GNV est de 700 kilomètres. « Nous n’avons pas eu l’occasion de la vérifier. Le plein est effectué toutes les 5 rotations, soit 1 fois par jour et demi », commente Freddy Pasquet. « Pour aller à la station de Chaize-le-Vicomte, les chauffeurs doivent exécuter un détour spécifique par la zone industrielle de la Folie », souligne-t-il. « Notre parc se compose de 350 engins, principalement des autocars pour les lignes régulières et le ramassage scolaire. Il compte aussi 25 véhicules de tourisme. D’habitude la maintenance de notre flotte est réalisée dans nos ateliers. Pour l’autocar au GNV nous la confions à la concession Scania de La Roche-sur-Yon, car il faudrait effectuer chez nous des travaux de mise aux normes spécifiques », explique-t-il. 

Bilan positif

« Nous sommes très satisfaits de cet autocar et n’avons aucune remarque négative sur son fonctionnement. Les conducteurs apprécient la diminution du bruit du moteur. Après une petite période de vigilance, ils s’y sont faits », se réjouit Freddy Pasquet.

« Cette expérience réussie, en étant conscient des avantages et des contraintes, nous ouvre des perspectives. Nous avons de nouveaux projets d’investissement pour des autocars au GNV. Nous pensons pour cela lancer dans les mois qui viennent des appels d’offres dédiés. A ce jour, je n’ai pas encore d’idée précise sur le nombre de véhicules concernés », révèle notre interlocuteur. « Pour nous, seule cette solution au gaz naturel est mature pour une mobilité durable avec des autocars », complète-t-il.

Des acteurs engagés

« Nous avons beaucoup apprécié la disponibilité des gens du SyDEV, depuis son président Alain Leboeuf, jusqu’à tous les collaborateurs que nous avons pu rencontrer. Et ce, que ce soit pour la mise en service de l’autocar ou régler quelques détails techniques, notamment au départ quand nous avons rencontré un petit problème d’avitaillement en gaz naturel. Nous avons rencontré une équipe très à l’écoute », tient à remercier Freddy Pasquet.

Ce dernier porte également beaucoup d’estime aux acteurs du collectif Agribiométhane. « Nous avons eu beaucoup de chance de travailler avec eux. Je suis très sensible à l’engagement de Damien Roy avec lequel j’ai pu discuter plusieurs fois. Agribiométhane est un très beau projet », ajoute-t-il. « Ce qui nous rapproche tous, c’est de poursuivre des activités conventionnés », résume-t-il.

Ambassadeur du GNV

Des transporteurs s’intéressent à l’expérience de Sovetours. « Nous présentons le véhicule, la manière de l’avitailler en gaz naturel, les spécificités de conduite. Des échanges sont programmés avec les chauffeurs », répond Freddy Pasquet à notre question sur le sujet. En illustration, il cite en particulier une entreprise de Strasbourg. Notre interlocuteur et ses collaborateurs ne comptent pas arrêter là leur partage sur la mobilité GNV.

Gaz Mobilité et moi-même remercions beaucoup Freddy Pasquet pour avoir répondu chaleureusement à notre sollicitation d’entretien.

Crédit photos : Sovetours

 

Autocar GNV Scania Interlink GNV

Scania Interlink GNV : en savoir plus

Retrouvez toutes les informations sur l'autocar GNV Scania Interlink GNV dans notre dossier complet : caractéristiques, photos, vidéos etc...
accéder au dossier
Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire