Baisse des émissions de CO2 des camions et autocars : nouvel accord à 30 % d'ici 2030

Baisse des émissions de CO2 des camions et autocars : nouvel accord à 30 % d'ici 2030
Dans le cadre des négociations en cours sur la baisse des émissions de CO2 des camions et des autocars, les ministres de l'Environnement de l'Union européenne se sont accordés sur un nouvel objectif de réduction de 30% d'ici à 2030.

Outre cette réduction de 30 % d’ici 2030, les 28 Etats membres ont fixé un objectif intermédiaire à 15 % d’ici à 2025 et introduit une clause de révision. Prévue en 2022, celle-ci offrira la possibilité d’établir de nouveaux objectifs pour 2035 et 2040.

L’objectif fixé par les ministres de l’Union européenne va toutefois moins loin que celui du Parlement qui proposait mi-novembre une réduction de 35 % d’ici à 2030. Il reste cependant bien au dessus des objectifs proposés par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), qui propose une baisse de 7 % d’ici à 2025 et de 16 % d’ici à 2030. 

Pour l'Europe, cet accord doit permettre de mieux réguler les émissions de CO2 des véhicules lourds, aujourd’hui responsables d’un quart des émissions au sein de l’Union. Jusqu’ici, celles-ci n’avaient jamais été réglementées. « Le programme permettra d'économiser environ 54 millions de tonnes de CO2 entre 2020 et 2030. Cela correspond aux émissions annuelles totales de CO2 de la Suède » a souligné sur Twitter Elisabeth Köstinger, la ministre autrichienne de l’environnement. Ces objectifs ne sont toutefois pas encore définitivement actés et les négociations devraient se poursuivre en début d’année prochaine.
 

37.5 % pour les véhicules légers

En pratique, l’accord annoncé pour les camions et les autocars intervient seulement quelques jours après celui lié aux véhicules légers. Acté ce lundi 17 décembre, un nouveau compromis prévoit une réduction des émissions de CO2 de 15 % d’ici à 2025 et 37.5 % d’ici 2030 pour les voitures neuves. Le compromis trouvé se situe au final sur la fourchette haute des différentes propositions réalisées par la Commission (30 %), le Parlement (40 %) et le Conseil (35 %) au cours des derniers mois.

Egalement concernés, les camionnettes et utilitaires légers devront réduire leurs émissions de 15 % en 2025 et de 31 % en 2030. Dans tous les cas, les calculs seront basés sur les chiffres de 2021.

La décision doit à présent être entérinée par le Conseil et le Parlement lors d’une séance plénière prévue en début d’année prochaine.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire