La CRE favorable au développement du biométhane

La CRE favorable au développement du biométhane
Alors que la crise gazière appelle à accentuer les efforts sur le biométhane, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a donné un avis favorable au projet de cahier des charges visant à accélérer le développement de la filière.

Interpellée fin mars par le gouvernement, la CRE a approuvé un projet de cahier des charges destiné au lancement de trois périodes d’appel d’offres destinées à développer 1,6 TWh de capacité de production supplémentaire.

Recommandations

Si elle a émis un avis favorable, la CRE a tout de même formulé une série de recommandations :
  • lancer dans les meilleurs délais les appels d’offres sur la base du cahier des charges qui lui a été soumis ;
  • accélérer les démarches administratives pour l’obtention des diverses autorisations par les porteurs de projets ;
  • augmenter les quantités retenues à chaque période d’appel d’offres si les quantités offertes sont significativement supérieures aux objectifs visés
  • poursuivre la mise en place du dispositif de certificats de biométhane (CPB) destiné à moyen terme à être l’instrument privilégié pour le développement des installations de production de biométhane de grande taille.

Développer le droit à l’injection

Au-delà du levier des appels d’offres, la Commission de régulation de l’énergie appelle également à poursuivre les efforts liés au droit à l’injection.

« Le droit à l’injection met à la charge des gestionnaires de réseaux, et non plus des producteurs, les travaux de renforcements nécessaires à l’injection de biométhane produit localement, sous réserve du respect d’un principe d’efficacité économique » explique le communiqué de la CRE qui souligne avoir déjà validé 302 zonages de raccordement d’installations de biométhane permettant l’injection d’environ 1 330 projets, soit une production annuelle de 34 TWh.



Aller plus loin :

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire