GRTgaz convertit sa flotte au GNV avec Seat

GRTgaz convertit sa flotte au GNV avec Seat
Portant sur l’acquisition de 48 exemplaires de la Seat Leon TGI, la commande officialisée par GRTgaz s’inscrit dans le cadre d’une politique de renouvellement privilégiant les modèles fonctionnant au gaz naturel.

Considéré comme l’un des principaux promoteurs du GNV, GRTgaz montre l’exemple. Désireuse de soutenir l’arrivée de l’offre gaz naturel de Seat dans l’Hexagone, l’entreprise vient d’officialiser une commande de 48 voitures GNV à la marque espagnole, propriété du groupe Volkswagen.

« La Seat Leon au gaz naturel représente un bon compromis entre prix, équipements et performances » résume Valérie SLAWEK, Responsable du Département véhicules de GRTgaz. « Nous avons déjà reçu 9 Leon TGI à ce jour et il nous en reste 39 à réceptionner » chiffre-t-elle.



Configurées en VUL biplace et spécialement adaptées par Gruau pour répondre aux besoins des équipes de GRTgaz, ces Seat Leon au gaz naturel assureront des missions aussi variées que la surveillance du réseau, le suivi des chantiers ou la couverture d’opérations spécifiques sur plusieurs régions.

Répartie sur l’ensemble du territoire, cette flotte viendra compléter les 185 véhicules GNV déjà en circulation au sein de l’entreprise. Sur certains sites, les véhicules pourront se ravitailler sur des stations privatives installées sur place. « L’idée n’est pas de sur-déployer sur un réseau existant mais d’apporter une solution complémentaire permettant de palier à l’absence de stations publiques » insiste Valérie SLAWEK. « Nous avons 14 stations qui ont été déployées. Certaines en charge lente, d’autres en charge rapide selon les besoins des équipes. L’objectif est de continuer ce déploiement » poursuit-elle, annonçant l’équipement de quatre nouveaux sites dès l’an prochain.

Près de 500 km d’autonomie

Fabriquée au sein de l’usine espagnole de Seat de Martorell, la Leon TGI associe un nouveau moteur TGI 1,5 litre de 130 chevaux à trois réservoirs de gaz cumulant 17,7 kilos de capacité, soit une autonomie de 480 km en mode GNV. De quoi largement couvrir les besoins des équipes de GRTgaz, visiblement enthousiastes à l’idée de rouler au gaz naturel. « Le GNV est un vrai sujet pour nos salariés. En tant que gaziers, ils sont impliqués et fiers de soutenir la filière » souligne Valérie SLAWEK.

Comme pour les autres véhicules de la gamme GNV de Seat, la Leon TGI fait appel à un petit réservoir essence de 9 litres. Faisant office de solution de secours, celui-ci autorise 140 km d’autonomie supplémentaires.

20 % de la flotte équipée

Considérée comme l’une des plus importantes commandes de véhicules GNV en France, cette acquisition s’inscrit dans le cadre d’une politique de conversion de la flotte des véhicules légers et utilitaires de l’entreprise.

En 2015, GRTgaz avait pris pour engagement de convertir 20 % des quelque 1200 véhicules de sa flotte d’ici à 2020. Un objectif que l’entreprise devrait vraisemblablement atteindre dès cette fin d’année et dépasser l'an prochain. « Sur 2020, on part sur 276 véhicules » chiffre la responsable de GRTgaz.

« Au sein de notre flotte, nous avons un cycle de renouvellement qui intervient tous les 7 ans ou 150.000 km. Dès qu’on peut transformer en véhicule GNV, on le fait » résume Valérie SLAWEK. Seules contraintes : disposer d’une station publique ou privative à proximité et pouvoir trouver un modèle gaz qui corresponde aux besoins. « Cela n’est pas toujours évident sur certains types de missions. Dans le domaine du 4x4 par exemple, il n’existe pas d’offre GNV » nous explique l’entreprise qui songe déjà à poursuivre sa collaboration avec Seat avec le nouvel Arona TGI mais aussi à convertir au gaz une partie de sa flotte de poids-lourds.



Voiture GNV Seat Leon TGI

Seat Leon TGI : en savoir plus

Retrouvez toutes les informations sur la voiture GNV Seat Leon TGI dans notre dossier complet : caractéristiques, photos, vidéos, forum de discussion etc...
accéder au dossier Demande d'information

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire