Holdigaz veut lancer la production d'une voiture hybride au gaz naturel

Holdigaz veut lancer la production d'une voiture hybride au gaz naturel
Fruit d’une collaboration avec le constructeur Softcar, la petite voiture électrique d'Holdigaz est équipée d’un prolongateur d’autonomie fonctionnant au gaz naturel. Assemblée en Suisse, elle débutera sa production dans les tous prochains mois. 

Société spécialisée dans l’énergie installée dans le canton suisse de Vaud, Holdigaz vient de lever le voile sur la Softcar, une petite voiture associant motorisation gaz et électrique.

« Le projet Softcar était déjà existant, sous la forme d'un véhicule électrique. Nous l'avons amené à utiliser notre énergie, du gaz naturel voire du biogaz, afin d'en améliorer les performances », explique à la Tribune de Genève le président et administrateur délégué d'Holdigaz, Philippe Petitpierre.

Pour Holdigaz, cette nouvelle activité dans le domaine de la mobilité vise à créer de nouveaux débouchés pour le gaz naturel. Avec le changement climatique, la société anticipe les baisses de consommation de gaz. Sur l’exercice 2018/2019, les volumes vendus par l’entreprise ont déjà reculé 7,6 %.

Jusqu’à 700 km d’autonomie

Si la technologie hybride gaz électrique est déjà à l’étude au sein du groupe Volkswagen, le choix technique d’Holdigaz est différent. Sur la Softcar, chaque moteur à son rôle. Alors que l’électrique vient animer les roues, le moteur gaz, alimenté par deux bonbonnes, sert de générateur pour recharger les batteries. Une configuration assez proche de celle la BMW i3 dont les premières versions étaient également équipées d’un système de prolongateur essence.

Sans donner plus de détails quant aux caractéristiques de chaque motorisation, Holdigaz promet une autonomie allant jusqu’à 700 kilomètres.  Selon la société, la version finale du Softcar pourra atteindre des vitesses de pointe entre 135 et 140 km/h. Elle sera en outre modulable. Holdigaz imagine ainsi des applications allant de la simple voiture particulière jusqu’au transport de marchandises.  

Production en série

Loin de limiter sa Softcar à un simple prototype, Holdigaz entend bien entamer sa production en série et mise sur le critère prix pour séduire. « Une (Renault) ZOE électrique, c'est 40.000 pièces différentes. Un Softcar, c'est 1800 pièces différentes. L'assemblage se fait très rapidement » souligne Philippe Petitpierre qui annonce un prix de vente oscillant entre 15.000 et 18.000 francs suisses, soit entre 13.800 et 16.600 euros.

« L'idée est de réaliser une usine dans la région dans les six à huit mois qui viennent. Une première production est attendue en 2020 » précise le dirigeant d’Holdigaz. Installé en suisse romande, le site sera en mesure de produire 5000 véhicules par an destinés au seul marché suisse. Par la suite, la société Softcar, dont Holdigaz détient 36 % du capital, souhaite étendre la production du modèle en créant sous licence d’autres sites de production.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire