Ile-de-France Mobilités prépare l'arrivée des bus bioGNV en Grande Couronne

Ile-de-France Mobilités prépare l'arrivée des bus bioGNV en Grande Couronne
Visant 100 % de bus propres en circulation à Paris et en zone dense en 2025, Ile-de-France Mobilités va convertir huit de ces dépôts pour y accueillir ses futurs bus fonctionnant au bio-GNV.
 
Financés par Île-de-France Mobilités pour un budget de 34 millions d’euros, la conversion de ces 9 dépôts doit permettre d’accueillir près de 600 bus propres appelés sur les routes d’Ile-de-France à compter de 2020. Sur ces neuf dépôts, huit seront convertis pour recevoir des bus fonctionnant au bioGNV : Villepinte (93), Lieusaint (77), Limeil-Brévannes (94), Conflans-Ste-Honorine (78), Bailly-Romainvilliers (77), Génicourt (95), Magny-en-Vexin (95) et St Ouen l’Aumône (95).

 
« Des espaces de compression et de stockage de gaz doivent être installés au plus près des points de livraison du réseau GRDF » détaille l’opérateur francilien qui évoque une mise en service pour 2020. Situé à d’Argenteuil (95), le neuvième dépôt sera converti pour accueillir des bus électriques.
 
Parallèlement, la RATP a engagé, pour le compte d’Île-de-France Mobilités, un plan pour convertir l’ensemble de ses 25 dépôts à l’horizon 2025

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

1 Commentaire

  1. bernard GiraudPublié le 12/01/2019 à 07:09

    Un incident, sans gravité, s’est produit à Nancy. Il serait, utile de voir, une accessibilité facile de l’extincteur des bus GNV et bioGNV. L’incident n’a rien, à voir, avec l’alimentation en gaz.

Ajouter un commentaire