Liverpool mise sur le bioGNV pour ses véhicules de voirie

Liverpool mise sur le bioGNV pour ses véhicules de voirie
La quatrième plus grande ville d’Angleterre va mettre en service 20 véhicules de ramassage des ordures alimentés au biométhane. Un pas de plus vers l’objectif "Liverpool à faible teneur en carbone", qui vise une réduction accrue des émissions de CO2 d'ici 2030.

La plus grande flotte au biométhane du Royaume-Uni

La future flotte de véhicules de ramassage des ordures au bioGNV sera la plus grande du Royaume-Uni. Produisant 80% d’émissions de carbone et 90% d’oxyde d’azote en moins que les véhicules diesel, chaque nouveau modèle parcourra plus de 150 000 miles par an (241 000 km). Liverpool Streetscene Services Ltd (LSSL), une filiale du conseil municipal de Liverpool, a investi 3,4 millions de livres sterling (4 millions d’euros) dans l'acquisition de la flotte.

Grâce à la nouvelle station d'avitaillement en gaz naturel installée dans le dépôt de collecte des déchets de LSSL, les 20 véhicules pourront assurer leur service quotidien sans difficulté. Les équipes municipales sont satisfaites d’améliorer leurs conditions de travail en réduisant le bruit, les vibrations et bien sûr, la pollution de l’air. 

Liverpool sur la voie du zéro carbone

Cet achat fait suite à l'annonce récente selon laquelle Liverpool atteindra bientôt ses objectifs en matière de changement climatique, avec trois ans d'avance sur le calendrier prévu. Selon de récentes statistiques gouvernementales, la ville a déjà réduit ses émissions de carbone de 18 % depuis 2012 et est en passe d'atteindre 35 % d'ici fin 2020. Pour cela, Liverpool projette d’investir dans un parc de véhicules électriques pour le nettoyage des rues, la promotion de l'utilisation de taxis électriques, l'introduction de LED pour l'éclairage des rues et la création d’une nouvelle gare routière dans le centre-ville. Tout cela devrait permettre de réduire de 5 000 tonnes de CO2 par an.

Le conseil municipal a également obtenu un financement pour planter 750 nouveaux arbres urbains dans toute la ville au cours des deux prochaines années, avec un système de drainage durable pour réduire les inondations de surface. De nouvelles pistes cyclables sont en cours de création. Le maire de Liverpool, Joe Anderson, a déclaré : « Cet investissement dans une nouvelle flotte de véhicules de ramassage des ordures est une grande déclaration d'intention dans notre objectif de faire de Liverpool une ville plus propre et plus verte. » 

Il a ajouté « Cependant, nous avons encore besoin que les habitants agissent en réduisant, en réutilisant et en recyclant leurs déchets pour nous permettre d'atteindre nos objectifs et de réduire les coûts pour eux. »

Laura Robertson-Collins, membre du cabinet pour l'environnement et le développement durable du conseil municipal de Liverpool, explique l’engagement de la ville : « Il est vital que nous améliorions la qualité de l'air dans notre ville. En tant que conseil municipal, nous ferons tout notre possible pour abandonner l'utilisation du diesel et d'autres carburants qui compromettent la santé, au sein de notre propre parc automobile. Nous étudions actuellement la possibilité de créer une "zone d'air pur" dans le centre-ville et nous encourageons le plus grand nombre possible de familles à se rendre à l'école à pied. Nous avons déclaré une urgence climatique et nous devons tous changer notre façon de faire. »

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire