En Loire-Atlantique, IDEA décarbone sa flotte avec du biogaz

En Loire-Atlantique, IDEA décarbone sa flotte avec du biogaz
IDEA a mis en service ses six premiers tracteurs au biogaz en mai et en recevra six autres dans l’année. Un investissement de 10 millions d’euros qui s’inscrit dans l’objectif de décarboner 40 % de sa flotte d'ici à 2025.

En 2022, le logisticien comptera 160 moteurs diesel et 12 tracteurs au bioGNV. Son souhait de passer à 77 tracteurs biogaz en 2026 (soit 40 % de la flotte) est en adéquation avec la politique RSE de l’entreprise, qui projette de réduire de 25 % son empreinte carbone en 2025 et d’atteindre la neutralité en 2040.

10 camions biogaz ont été commandés à Scania et Iveco après des tests concluants sur la zone de Montoir-de-Bretagne. IDEA prévoit donc de renouveler une partie de sa flotte diesel par des camions GNV sur une cadence annuelle de 15 camions les trois prochaines années et 20 camions en 2026.

« Pour comparer avec un diesel, le confort de la cabine est équivalent voire plus spacieux, mais ce qui marque surtout c’est le silence du moteur et l’absence d’odeur. Même sur des zones courtes, on a l’impression de contribuer à faire sa part pour le futur et je suis très fier de rouler dans un camion qui utilise de l’énergie propre » Olivier, chauffeur chez IDEA.

Le biométhane, un carburant efficace en zones courtes

Les six tracteurs diesel remplacés par les nouveaux camions au biogaz seront désormais affectés à des circuits en zone longue. Les Iveco S-WAY GNC et Scania G410 A4x2NA ont en effet une autonomie limitée qui ne permet à IDEA de parcourir que 150 km par jour. Une limite imposée par la technologie moteur et par la réglementation, qui n’autorise que 187 kg par moteur.

« Pour dépasser réellement cette limite, nous devrons attendre 2028-2030 pour tester des véhicules équipés d’une pile à combustible qui permettra une autonomie plus longue et approcher un modèle économique supportable pour nos clients », a commenté Frédy Courilleau, directeur BU Transport chez IDEA.


Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

1 Commentaire

  1. AlberiPublié le 09/06/2022 à 15:50

    Bonjour,
    L’appellation camion au biogaz est abusive, c’est un argument green-washing.
    Il s’agit d’un camion GNC, pour lequel l’entreprise peut faire le choix de l’alimentation 100% au biogaz ou non.
    Mais il n’existe pas de camion spécifique biogaz.

    Concernant la phrase "Une limite imposée par la technologie moteur et par la réglementation, qui n’autorise que 187 kg par moteur" peut-on avoir des explications, je n’ai rien trouvé à propos de cette limitation....

Ajouter un commentaire