Un navire de ravitaillement GNL de TotalEnergies bientôt basé à Marseille-Fos

Un navire de ravitaillement GNL de TotalEnergies bientôt basé à Marseille-Fos
TotalEnergies Marine Fuels s’est associé avec l'armateur Mitsui O.S.K. Lines et le constructeur naval Hudong-Zhonghua Shipbuilding pour mettre en service un cargo de soutage GNL (destiné à ravitailler les autres navires en carburant). Basé dans le port de Marseille-Fos, d’une capacité de 18.600 m³, le Gas Vitality entrera en service fin 2021
 
« L'accélération de la transition vers le GNL marin que nous observons chez les armateurs montre que le secteur du transport maritime est prêt à agir dès aujourd'hui pour réduire ses émissions actuelles de gaz à effet de serre, tout en ouvrant la voie à de futures solutions de carburants alternatifs comme le bioGNL et d'autres carburants cryogéniques. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les parties prenantes de toute la chaîne de valeur afin d'élargir la gamme de solutions qui contribueront à décarboner le transport maritime ». C’est ce constat relayé par Jérôme Leprince-Ringuet, directeur des carburants marins de TotalEnergies, qui a poussé le pétrolier français à poursuivre son investissement dans le GNL à destination du transport maritime.
 
Après le Gas Agility, navire jumeau qui est exploité dans le port de Rotterdam depuis novembre 2020, le Gas Vitality va desservir la région méditerranéenne. Il effectuera notamment des services de soutage de GNL pour les porte-conteneurs alimentés au GNL de CMA CGM et les prochains navires de croisière propulsés au GNL de MSC Cruises qui font escale dans le port de Marseille-Fos. Objectif pour TotalEnergies «fournir un autre grand hub (en complément de Rotterdam) pour l’avitaillement des cargos en GNL ».
 
Coté caractéristiques techniques, c’est le clone exact de son grand frère : 135 mètres de long, une capacité d’emport de 18.600 m³ de GNL (avec reliquéfaction à bord du gaz d'évaporation qui est utilisé pour la propulsion et la production d'énergie du navire) et extrême maniabilité (grâce à des hélices azimutales et deux propulseurs d'étrave) qui lui permet de ne pas avoir recours aux remorqueurs lors des opérations dans les ports.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire