Cette Renault Clio hybride au biogaz affiche une consommation record

Cette Renault Clio hybride au biogaz affiche une consommation record
Nos confrères italiens d’Ecomotori ont pris l’habitude, pour promouvoir la mobilité au GNV, de s’illustrer dans des rallyes automobiles. Au volant d’une Renault Clio hybride E-Tech convertie avec du matériel d’Ecomotive Solutions, ils viennent d’améliorer de 10 km leur précédent record établi l’année dernière.

La Clio hybride E-Tech convertie à la carburation GNV est à la disposition du média italien Web Ecomotori depuis l’année dernière. Il s’agit d’un modèle RS Line fourni par le concessionnaire Renault-Dacia Autovittani, partenaire de l’équipe rédactionnelle italienne. 

Cette voiture a été convertie au gaz naturel par les techniciens spécialisés d’Ecomotive Solutions. Une Seat Leon d’un gabarit similaire à la compacte française affiche une consommation moyenne WLTP en cycle mixte de 4 kg de gaz pour 100 kilomètres. Avec 1 kg, elle peut donc parcourir 25 km. Une autonomie qui a presque été doublée l’année dernière avec la Clio hybride rétrofitée. Elle a pu avaler 47 km avec la même quantité de bioGNV.

Hybride biogaz : le meilleur des deux mondes

Avant les premières participations aux rallyes organisés par l’Automobile Club de Trévise avec la Renault Clio E-Tech, les différents partenaires étaient sûrs d’une seule chose : « Convertir une voiture hybride au biométhane est un travail complexe ». 

Avec un surpoids déjà à gérer du fait de l’architecture mécanique, il a été décidé de monter des bouteilles en fibre de carbone. Il ne restait plus qu’à trouver le bon réglage du moteur. 

En 3 courses l’année dernière, les experts d’Ecomotive Solutions sont parvenus à faire progresser l’autonomie de 36 à 47 km avec un kg de bioGNV, soit 2,13 kg/100 km. « Pour nous, le biométhane reste actuellement le meilleur biocarburant du marché et la combinaison avec l’efficacité de la technologie hybride en fait le meilleur mariage imaginable », assure-t-on à la rédaction d’Ecomotori. À noter que les organisateurs du rallye qui se déroule sur des routes ouvertes au public imposent une vitesse moyenne minimale. Elle est de 45 km/h.

Conditions réelles de roulage

Les records obtenus par Nicola Ventura (journaliste rédacteur) et sa copilote Monica Porta (en charge du développement du site Web) au championnat d’Italie Green Endurance 2021 ont été réalisés dans des conditions réelles de roulage. 

Ils avaient le choix des routes pour parvenir aux lieux de pointage et devaient composer avec la circulation et les ralentissements. La vitesse moyenne de l’équipe d’Ecomotori Racing était en 2021 de 47 km/h. Trop peu !? Pas si l’on compare avec celle du trafic urbain/extra-urbain en Italie : elle est de 29 km/h. 

Défi pour 2022 : dépasser le seuil des 50 km avec 1 kg de bioGNV. Un challenge qui ne pouvait pas effrayer la team. Pourquoi ? Parce qu’elle s’est déjà distinguée en 2012, 2013 et 2014, avec une voiture fonctionnant au biométhane, au championnat du monde des énergies alternatives de la FIA et au championnat italien des énergies Alternatives ACI / CSAI.

Nouveau record à 1,76 kg/100 km

Pour dépasser les 50 km avec 1 kg de bioGNV, Nicola Ventura et Monica Porta avaient deux courses, toutes les 2 en forme de boucle au départ et retour de Monastier. Pour l’une d’elles, le tracé passait par Luvigliano, Castelfranco Veneto, Cison di Valmarino, puis Porto Santa Margherita. Défi réalisé : 51,5 km ! C’est cependant sur l’itinéraire traversant Palmanova, Portobuffolè et Borso del Grappa que les meilleurs chiffres ont été obtenus : 56,8 km/kg. Soit une consommation de 1,76 kg de bioGNV pour 100 km. Et ce, avec une vitesse moyenne de 56,8 km/h pour un circuit d’environ 305 km. 

L’équipage reconnaît que la température extérieure a été à la fois un handicap et un atout. En négatif, la gestion de la climatisation pour ne pas étouffer à bord tout en n’hypothéquant pas l’efficience. Et en positif : les 36° C ont dissuadé nombre d’Italiens de sortir de chez eux plusieurs jours de ce mois de juillet 2022. D’où une circulation moins importante qui a permis d’obtenir une conduite plus fluide avec une vitesse moyenne plus élevée qu’à l’accoutumée. 



De nouveaux records à venir ?

La team pourra-t-elle encore faire mieux cette année ou les suivantes ? Nicola Ventura, Monica Porta et tous leurs collègues d’Ecomotori l’espèrent très certainement. 
En tentant d’établir des records sur des routes ouvertes au public, les imprévus sont potentiellement plus nombreux, jouant la plupart du temps négativement sur la fluidité d’évolution, et donc sur la consommation et l’autonomie. 

Toute l’équipe de Gaz Mobilité leur souhaite de continuer à aligner les performances. Elles témoignent que la mobilité au biogaz doit avoir un avenir en Europe.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire