Sigeif Mobilités et Endesa inaugurent une nouvelle station GNV à Wissous

Sigeif Mobilités et Endesa inaugurent une nouvelle station GNV à Wissous
Porté par Sigeif Mobilités avec le soutien de la Région Île-de-France et de la Commission Européenne, un nouveau point d'avitaillement géré par Endesa a été inauguré dans l'Essonne.

L’électrique et l’hydrogène ne sont pas les seuls vecteurs de développement de la mobilité durable. La région Île-de-France et Sigeif Mobilités le savent bien et soutiennent depuis de nombreuses années le développement du GNV et de sa version renouvelable, le bioGNV. Une ambition marquée par l’inauguration d’une nouvelle station ce mercredi 27 novembre à Wissous, dans le département de l’Essone.
 

Une station implantée stratégiquement

Installée dans la ZAC du Haut Wissous II, à deux pas de l’aéroport d’Orly, cette station est proche des autoroutes A6 et A10. « Elle est idéalement placée » déclare Jean-Jacques Guillet, président de Sigeif Mobilités.
 
 
La station est opérée par le groupe espagnol Endesa qui exploite déjà pour le compte du Sigeif celle de Bonneuil sur Place.
 
A Wissous, sept pompes sont installées pour les poids lourds GNV ou bioGNV 24h/24 et 7j/7. Pour rappel, le GNV permet une réduction de 90% des particules fines et SOx, environ 80% des NOx et 20% de CO2. Le BioGNV améliore encore l’empreinte carbone, puisque le CO2 est non fossile. Ce type de carburant est amenée à se populariser d’ici 2024, date où le diesel sera banni à Paris et dans le périmètre de l’A86. « Acheter un camion diesel aujourd’hui n’a plus de sens » estime Gil Najid, directeur d’Endesa France.
 

Wissous au cœur du plan régional pour la mobilité verte

« Cette station est plus que symbolique puisque les enjeux sont importants dans un vieux paradigme » déclare Stéphane Beaudet, Vice-président de la région Ile-de-France en charge des transports, « on essaie de bousculer les modèles économiques pour inciter les constructeurs, c'est notre rôle de tisser le territoire. Auparavant nous avions 2-3 commandes dans chacun des petits réseaux, désormais c'est fini, avec une grande commande de 1.000 bus électriques et 1.000 bus au bioGNV. »
 
Dans cette mouvance, Sigief Mobilités a engagé le maillage du territoire. « Nous avons installé la première station à Bonneuil-sur-Marne en 2016, la seconde ici à Wissous, mais c'est le début d'un réseau que nous constituons » rappelle-t-il, « ensuite nous déploierons trois stations, celles du Port de Gennevilliers, de Noisy-Le-Grand près de l'A4 et à Saint-Denis en 2020 ». Le réseau s'étoffera davantage, avec le projet de 10 stations en IDF d’ici 2025.
 
A l’échelle régionale et en comptant les projets portés par les opérateurs privés, le territoire compte aujourd’hui 21 points d’avitaillement, ainsi que 14 sites de méthanisation.

GNV, du vert et une vision européenne

« Le GNV monte en puissance mais aussi le bioGNV, prévu à 10% du réseau en 2030 » continue J.-J. Guillet, « je pense qu'au sera au-delà, 19 TWh ayant été signés ou en réalisation, et cette montée va avec la demande des transporteurs ». Le bioGNV reste encore très minoritaire dans la production totale, mais certaines entreprises vont plus loin. GRDF vise 30% de biométhane dans les réseaux pour respecter les ambitions de la loi de transition énergétique. En janvier l’entreprise et l’ADEME ont confirmé l’ambition de 100% de bioGNV en 2050 soit l’objectif décarboné de l’Accord de Paris.
 
« Nous avons un devoir à la veille de la COP 25 qui démarrera à Madrid la semaine prochaine. On a tous des smartphones, mais la mobilité est héritée du 19è siècle, il faut miser sur les carburants alternatifs » lance Richard Ferrer, représentant de la Commission Européenne. « Ce projet est un vrai écosystème, et fait partie de l’investissement de 5,7 millions de l’UE dans le programme Olympic Energy » complète-t-il. Annoncé fin 2018, dernier associe Sigeif Mobilités à Fraikin et TAB Rail Road pour le déploiement de 8 stations et 330 véhicules d’ici 2022.
 
L’année suivante, en 2023, Sigeif Mobilités avec Air Liquide, Enedis, GRDF Sogaris et Total construiront la « station du futur ». Offrant avitaillement en bioGNV mais également hydrogène et recharge en électricité, elle sera implantée au cœur de Paris, au pont de Grenelle dans le 15e arrondissement.

La station de Wissous en chiffres

  • Plus de4 000m2 de surface permettant l’avitaillement de tous types de véhicules y compris les plus gros poids lourds et les autocars
  • 4 pistes d’avitaillement simultané
  • 7 distributeurs de carburant pour un remplissage des véhicules quel que soit leur côté d’avitaillement
  • Système de remplissage de type NGV1 ou NGV2** (remplissage plus rapide)
  • Deux compresseurs avec un débit de 999 nm3/h
  • Un stockage tampon de 800 kg de gaz
  • Paiement par CB, badge ENDESA, carte DKV
  • Distribution de GNV, bio-GNV et mix
  • Ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7


Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. GiraudPublié le 28/11/2019 à 16:36

    Du positif, en ce qui concerne l’Europe va pouvoir être présenté, à la Cop 25, à Madrid qui commence le 02/12/19.

Ajouter un commentaire