Témoignage : ses premiers mois au volant d'une Audi A3 au gaz naturel

Témoignage : ses premiers mois au volant d'une Audi A3 au gaz naturel
Fondateur de Cargaz en 1996, Jérôme Revolon en connaît un sacré rayon sur la mobilité au gaz. C’est pourquoi lorsqu’il a fait son choix pour une nouvelle voiture, peu importe qu’elle ne soit pas disponible en France. Ainsi pour l’Audi A3 Sportback g-tron, dont il possède un exemplaire depuis quelques mois.

En 2020, la nouvelle génération d’Audi A3 g-tron a succédé à celle lancée 4 ans plus tôt, en 2016. Cet événement a été l’occasion d’en améliorer les équipements et les performances. Même le remplacement du réservoir d’essence de 50 litres par un de 9 est à prendre comme une avancée puisqu’en contrepartie la compacte gagne une bonbonne supplémetaire de GNC. Grâce aux 3 contenants, la capacité de remplissage a été relevée de 14,4 à 17,3 kg de gaz naturel. D’où une autonomie de 445 km avec cette seule source d’énergie. En conservant le couple maximal de 200 Nm, le nouveau moteur 1,5 à injection directe gagne plus de 20 chevaux : 131 contre 110 ch pour l’ancien bloc 1,4 l.

Toujours pas commercialisée en France

La vitesse de pointe de l’Audi A3 Sportback g-tron est passée de 197 à 211 km/h. Et l’exercice du 0 à 100 km ne demande plus que 9,7 secondes, contre 10,8 avec la version 2016. Ces caractéristiques apparaissent très intéressantes. Mais l’Audi A3 Sportback au gaz naturel n’est toujours pas commercialisée en France. 

« Elle est pourtant disponible dans les autres pays européens, comme la Suisse, l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg, l’Autriche, la Suède, La Finlande, la Hongrie, la Slovaquie, l’Italie. », commente Jérôme Revolon. « Il serait bien qu’Audi France commercialise ces modèles Gtron. Le marché Européen est ouvert et il est dommage qu’un français achète un véhicule neuf en Belgique​. Un quitus fiscal m’a permis d’acquitter la TVA. Au final, le véhicule ne va pas me revenir plus cher que s’il avait été commercialisé dans l’Hexagone. Je l’ai touché à un tarif à peu près similaire à celui du modèle essence », détaille-t-il. « La carte grise est gratuite dans de nombreuses régions et ce véhicule bénéficie de la vignette crit’air 1 pour circuler dans les ZFE (Zone Faible Emission)  rappelle t-il. 

 

De la Golf TGI à l’A3 g-tron

« Avant l’A3 g-tron, j’avais une Volkswagen Golf TGI que j’ai conservée environ 3 ans. Pour mon entreprise, j’utilise des utilitaires fonctionnant au GNV : Fiat Ducato, Citroën Jumper, Iveco Daily », aligne Jérôme Revolon. 

« Je garde un excellent souvenir de ma Golf TGI, pour son agrément de conduite, sa boîte de vitesses, sa consommation bien maîtrisée, et son confort. Je bénéficiais d’options comme le volant chauffant et les sièges massants. L’Audi A3 g-tron et le Golf TGI s’appuient sur la même technologie en matière de carburation au gaz », compare-t-il. « Au départ, j’étais partie pour reprendre une Golf, mais avec la huitième génération il n’était plus possible d’avoir le toit ouvrant ni l’attelage. J’ai dû chercher un autre modèle. Il me restait l’Audi », explique notre interlocuteur.
J'ai eu un coup de coeur
« J’ai commandé mon A3 g-tron en janvier 2021 avec l’assurance de la recevoir en mai. Elle m’a finalement été livrée en novembre dernier. Ce retard est principalement dû aux problèmes d’approvisionnement en composants du fait de la crise actuelle de Covid-19 », justifie Jérôme Revolon.  « J’ai acheté mon Audi A3 g-tron sans l’avoir vue ni essayée. Ce qui n’est pas une nouveauté pour moi. Je procède quasiment toujours de la sorte pour l’achat de mes voitures. On peut dire que j’ai eu en quelque sorte un coup de cœur pour elle. Depuis que je l’ai reçue, j’ai parcouru environ 5 300 km à son volant. Je sais que je dois m’attendre à une hausse de l’ordre de 20-30 % du tarif des révisions principales avec Audi, par rapport à Volkswagen », rapporte-t-il.  
 

Des consommations maîtrisées

« La motorisation est suffisante et affiche des consommations maîtrisées. Elle est de l’ordre de 3,5 kg de gaz aux 100 kilomètres avec une conduite normale. Elle s’élève à 4,2-4,4 kg en conduisant sportivement. Avec la remorque, elle grimpe à 4,8-4,9 kg », chiffre-t-il.

 


Gaz Mobilité et moi-même remercions Jérôme Revolon pour sa disponibilité et le temps pris à répondre à nos questions.


Voiture GNV Audi A3 Sportback g-tron

Audi A3 Sportback g-tron : en savoir plus

Retrouvez toutes les informations sur la voiture GNV Audi A3 Sportback g-tron dans notre dossier complet : caractéristiques, photos, vidéos, forum de discussion etc...
accéder au dossier
Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

3 Commentaires

  1. Michel Publié le 16/02/2022 à 13:29

    C’est décevant de voir cette soumission aux impositions commerciales des constructeurs. Il considèrent que leur marge bénéficiaire sur les modèles GNV est trop faible et ils nous imposent des réservoirs de 9l d’essence et une autonomie de +/_ 440 km au gaz. De qui se moque-t-on ? Si la pompe gaz est en panne , vous poussez ? Si vous traversez la France, vous prenez un réservoir de 40l d’essence dans votre coffre ?
    L’idéal serait d’avoir un réservoir de 20 litres d’essence et une réserve de 15 kg de gaz voir plus.
    Au lieu de cela, on pousse le client vers l’électrique à des prix élevés ou des modèles gaz mais de plus grande puissance.
    Des modèles avec un réservoir de 20 l d ’essence ont existé il y a 3 ans. Aujourd’hui, on pousse à abandonner le choix du gaz naturel.....

  2. JEROME REVOLONPublié le 18/02/2022 à 08:31

    Pour ceux qui me connaissent cet article ne me correspond absolument pas . Mon but était simplement de montrer au lecteur que des véhicules GNC existent en Europe et pas en France. Plutôt que d’évoquer une fiscalité avantageuse, une carte grise gratuite, une vignette crit’air 1 (ZFE)l’interrogateur a préféré me décrire comme quelqu’un qui parle de "Les véhicules que j’ai eu dans ma vie, c’est bonne bagnole, de copain, j’ai pris toutes les options, Seat c pas bien, et un gros mélange et confusion dans mon analyse géopolitique sur le prix du gaz qui est très loin de ce que je pense," Désolé pour les lecteurs de cet article et je précise que crois plus que jamais au gaz naturel et je sais que son prix comme le prix des carburants changera bientôt. Et surtout sachez que le coût peut changer avec la charge sur site possible pour les entreprises. Jérôme REVOLON CARGAZ & CARGAZ Solutions

  3. JEROME REVOLONPublié le 18/02/2022 à 18:10

    Merci à Michael TORREGROSSA de m’avoir écouté et corrigé mes remarques. Si un lecteur veut quelques infos je lui répondrai avec plaisir.

Ajouter un commentaire