A Thiverval, Sepur alimente ses BOM au gaz naturel

A Thiverval, Sepur alimente ses BOM au gaz naturel
Semi-publique, la station de Thiverval alimente depuis quelques mois une flotte de 14 bennes à ordures ménagères au gaz naturel de la Sepur. Une initiative parmi d’autres qui souligne le dynamisme de la filière GNV sur le territoire francilien.  

Société spécialisée dans la collecte et le traitement des déchets, Sepur a fait le choix du gaz naturel pour ses bennes à ordures. Jadis alimentées en « charge lente » sur une petite station nécessitant cinq à six heures pour un avitaillement complet, les BOM se rechargent désormais en quelques minutes sur la nouvelle station « rapide » de Thiverval-Grignon, dans le département des Yvelines.

A Thivernal, c’est 10 % de la flotte de Sépur qui roule désormais au GNV. « Pour l'ensemble du groupe, nous comptons 296 véhicules qui roulent au GNV, soit 21 % en tout » précise au quotidien Le Parisien Pascal Brégéras, directeur du site Sepur de Thiverval. Ce dernier confirme au passage l’intérêt économique de la solution gaz. « Un camion-benne de 26 t qui roule au gazole utilise environ 80 l/100 km. Avec un moteur GNV, on est à 80 kg/100 km… Or le kilo de GNV et à moins d'1 € » précise-t-il.

Dynamique régionale

L’utilisation du GNV pour les BOM de la Sepur n’est qu’une application parmi d’autres. En Ile-de-France, les projets foisonnent et les déploiements ce multiplient.

A ce jour, la région Ile de France compte plus de 4950 véhicules roulant au gaz naturel, dont 410 bus et autocars et 1250 bennes à ordures ménagères. « En 2018, ce sont près de 850 nouveaux véhicules au GNV qui ont été mis en circulation en Ile-de-France, dont deux tiers sont des poids lourds » chiffre la branche francilienne de GRDF. Au sein de la région Ile-de-France, GRDF dénombre 60 stations d’ores et déjà opérationnelles, dont 19 ouvertes au public. Pour accompagner les déploiements futurs, le gestionnaire de réseau s’est associé à l’institut d’aménagement de de l’urbanisme d’Ile-de-France (IAU IDF) à travers une convention signée en novembre dernier

Un déploiement de stations qui s’accompagne d’une véritable dynamique dans le domaine de la méthanisation. En Ile-de-France, douze sites injectent déjà du gaz vert dans le réseau pour une capacité totale de près de 200 GWh. Sur la seule année 2018, trois nouvelles installations ont été mises en service à Pommeuse (77), Thoiry (78) et Vert-le-Grand (91).

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire