TotalEnergies se lance dans le gaz de synthèse

TotalEnergies se lance dans le gaz de synthèse
Au Etats-Unis, TotalEnergies vient de s’associer avec Tree Energy Solutions (TES) pour étudier et développer une première unité de production à échelle industrielle d’e-gaz (ou « e-NG » en anglais), un gaz naturel de synthèse produit à partir d’hydrogène renouvelable et de CO2.
 
TotalEnergies continue d’avancer sur la thématique du gaz renouvelable. Après sa récente prise de participation au sein du groupe finlandais Ductor, le groupe tricolore annonce un nouveau partenariat, cette fois dans le domaine du gaz de synthèse. Signé avec Tree Energy Solutions (TES), celui-ci vise à mettre en place un premier site industriel sur le sol américain. Détenu à parts égales par les deux partenaires, celui-ci sera opéré par TotalEnergies et disposera d’une capacité de production de 100 000 à 200 000 tonnes par an.
 
En pratique, ce gaz de synthèse sera produit en deux étapes. La première consistera à faire appel à un électrolyseur de 1 GW qui, alimenté par environ 2 GW de capacité solaire et éolienne, assurera la production d’hydrogène renouvelable. La seconde étape consistera à combiner cet hydrogène renouvelable à du CO2 « d’origine biogénique » afin d’obtenir le gaz de synthèse qui sera ensuite injecté ou liquéfié pour être dirigé vers les clients finaux.


 
« Ce produit présente deux avantages majeurs. Premièrement, il ne nécessite pas de nouvelles infrastructures logistiques, puisque e-NG et gaz naturel partagent les mêmes propriétés et peuvent donc être mélangés dans les infrastructures existantes. D’autre part, nos clients n’auront pas à modifier leurs procédés industriels actuels », a déclaré Stéphane Michel, Directeur Général Gas, Renewables & Power de TotalEnergies. « Les États-Unis présentent de nombreux avantages pour le développement de notre premier projet d’e-NG et notamment des infrastructures gazières bien développées, des capacités de production d’électricité renouvelable en croissance, et d’importantes subventions publiques. » a-t-il complété.
 
TotalEnergies et TES lancent actuellement plusieurs études pour définir la faisabilité du projet. La décision finale d’investissement est prévue pour 2024. Le projet bénéficiera de crédits d’impôt dans le cadre de l’Inflation Reduction Act (IRA) du gouvernement américain.
 

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire