Transgourmet pionnier de la logistique GNV à Strasbourg

Transgourmet pionnier de la logistique GNV à Strasbourg
Le grossiste alimentaire pour restaurateurs et boulangeries-pâtisseries dévoile 2 nouveaux camions GNV, affirmant une volonté d’offrir un service de transport plus responsable.
 

Une flotte de plus en plus verte

La mairie de Strasbourg a mis en place en septembre 2018 une nouvelle réglementation en matière de transport de marchandises : les seuls véhicules de 7,5 tonnes autorisés à livrer en centre-ville entre 6h et 11h30 sont ceux roulant au GNV ou à l’électrique.

Un engagement fort en faveur de l’environnement, qui ne fait pas peur à Transgourmet. La société a désormais 2 camions de 7,5 tonnes GNV en circulation dans l’hyper-centre strasbourgeois, qui s’ajoutent ainsi aux 7 véhicules GNV de ses flottes parisienne et toulousaine, dont un fonctionne au bioGNV.
 

Un engagement vers l’avenir avec le bioGNV

Transgourmet France a compris et intégré à son activité les impacts de la mobilité sur l’environnement. Avec des émissions de gaz à effet de serre réduites de 7% par rapport au diesel, le GNV apporte une solution écologique et sanitaire importante. Mais l’entreprise va plus loin, en travaillant sur un projet d’économie circulaire. En collectant les bio-déchets issus de ses entrepôts, elle pourrait les transformer en biocarburant via des centres de méthanisation.

La méthanisation des bio-déchets collectés sur tous les entrepôts du groupe Transgourmet en France permettrait de faire rouler l’équivalent de 3 porteurs de distribution chaque année. Le frein à l’utilisation du bioGNV étant de trouver un point d’approvisionnement adapté au parcours des camions.
 

Une R&D portée sur le transport responsable et le confort des riverains

Toujours dans cette logique de transition énergétique à Strasbourg, l’un des deux camions GNV est équipé d’un groupe frigorifique électrique qui fonctionne en autonomie totale grâce à des batteries qui l’alimentent pendant la livraison. Ce système préserve la chaîne du froid en réduisant les nuisances sonores dans la ville, et fait économiser 15 litres de carburant par jour. Tous les futurs 7,5 tonnes de Transgourmet en seront désormais équipés.

Chaque année, Transgourmet investit environ 10 millions d’euros et a pour ambition d’atteindre 40% de sa flotte fonctionnant en énergie renouvelable et/ou en carburants alternatifs d'ici à 2025.

Partager cette page

A lire également

2 Commentaires

  1. DanielPublié le 17/03/2019 à 13:22

    7% de gain par rapport au Diesel ? Seulement ? Et donc par rapport à l’essence ?
    Du coup, ces 7% ne valent plus rien dés lors qu’on prend en compte les émissions de GES lors des épandages de digestats, suites logiques de la méthanisation ...

  2. CamomillePublié le 18/03/2019 à 09:46

    On parle plutôt de 10 à 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur des véhicules GNV vs Diesel...
    Et plus de 80% de réduction de ces mêmes émissions pour les véhicules BioGNV vs Diesel.
    Les atouts écologiques sont bien là.

Ajouter un commentaire