Dernier kilomètre : Strasbourg veut accélérer l'usage du GNV

Dernier kilomètre : Strasbourg veut accélérer l'usage du GNV
A Strasbourg, le conseil municipal vient de voter la mise en place de plusieurs mesures favorisant l’accès au centre-ville aux véhicules électriques et GNV pour les livraisons du dernier kilomètre.

Alors que les émissions de CO2 liées aux activités de livraison sont estimées à 34.000 tonnes par an, dont 17 % concentrées sur le centre-ville, Strasbourg vient de voter une série de mesures censée accélérer l’usage des énergies alternatives.

A compter du 1er septembre 2018, la municipalité a ainsi décidé d’offrir une heure supplémentaire de circulation et de stationnement, de 10h30 à 11h30, aux véhicules de livraison fonctionnant à l'électricité et au gaz naturel. A l’inverse, l’heure de fin de tournée pour les véhicules de livraison non électriques ou GNV passera de 11h00 à 10h30.

Strasbourg a par ailleurs validé la mise en place de la vignette Crit’Air. A compter du 1er septembre 2018, les véhicules de livraison diesel Crit’Air 5 ne pourront plus accéder au centre-ville. Une restriction qui sera étendue aux vignettes Crit’Air 4 à compter du 1er septembre 2019. A horizon 2021-2022, c’est l’ensemble des véhicules diesel qui devraient être interdits dans le secteur dit « de la Grande Ile ».

Pour la collectivité, il s’agit d’encourager les professionnels à choisir des solutions plus vertueuses pour leurs livraisons. 

Partager cette page

A lire également