TSG France table sur la maintenance pour son offre en stations GNC

TSG France table sur la maintenance pour son offre en stations GNC
Rattaché au groupe international TSG (Technical Services Group), TSG France (Tokheim Services Group France) figure parmi les entreprises à consulter en amont d’un projet d’ouverture d’une station GNC publique ou privative. Son réseau de techniciens qui couvre toute la France et son magasin central de pièces détachées sont 2 de ses atouts parmi d’autres.

TSG

Le groupe TSG s’appuie sur 3.800 collaborateurs pour assurer sa présence dans 28 pays. Son métier historique est de fournir des solutions pour la distribution de carburants, aussi bien au sein de stations privatives que pour des établissements ouverts ou public.

Directeur commercial des activités Profleet, Gaz et Mobilité électrique chez TSG France, Josselin Guéant ajoute : « Nous sommes actuellement dans une période de prise de conscience des évolutions technologiques et environnementales qui pousse notre entreprise à la diversification. Et ce, aussi bien pour répondre aux besoins du marché que pour le faire évoluer ».

3 nouvelles voies

Cette ouverture se traduit par 3 nouvelles voies suivies par TSG France. « En 2017, nous avons établi un partenariat avec la société Kärcher pour améliorer notre offre en solutions de lavage. L’accord porte sur l’installation de portiques pour les véhicules légers et les poids lourds dans les stations ouvertes au public », commence Josselin Guéant. Il poursuit avec l’intégration du gaz naturel : « Nous sommes ici prestataires de services, depuis la phase de conception de la station jusqu’à la maintenance de l’infrastructure, en passant par l’installation des différents éléments » dont les distributeurs et compresseurs. Plus récemment, l’orientation d’une nouvelle branche vers la mobilité électrique confirme TSG France dans son rôle de prestataire multi-énergies d’aujourd’hui et de demain.

Le gaz depuis le GPL

TSG France compte déjà depuis des années des offres autour des carburants gazeux. Et ce : avec le GPL. « Aujourd’hui les créations de stations GPL sont peu nombreuses. Mais nous assurons auprès de nos clients la maintenance et les mises à jour réglementaires », indique Cyril Vincienne, responsable commercial du pôle Gaz de TSG France. « Nous recevons des demandes pour des stations GNL, mais nous nous focalisons pour l’instant sur le GNC », complète-t-il.

« Nous nous sommes principalement positionnés ces dernières années sur les petites stations privatives et la conversion au GNC de dépôts de bus », met-il en avant, en citant les sites de Comines (59), Arras (62) et Béziers (34). « Nous devrions clôturer en avril 2020 le présent exercice comptable, avec 15 installations GNC », chiffre Josselin Guéant.

Station publique

TSG France s’est aussi fait connaître auprès des acteurs ayant un projet de stations GNV ouverte au public, en réalisant celle de Bonneuil-sur-Marne (94), qui dépend du Sigéif, le syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Ile-de-France.

« Nous sommes attendus sur 2 autres projets de cette envergure pour lesquels nous aurons à nous occuper aussi des systèmes monétiques et de gestion, en plus de la distribution du GNC et de la maintenance préventive et curative », se réjouit le directeur commercial. « Nous sommes en cours de discussion pour les distributeurs qui équiperont nos prochaines stations publiques », remonte Cyril Vincienne. L’entreprise tient à conserver une vision multimarques des équipements qu’elle valide de façon scrupuleuse puis ajoute à son catalogue et installe.

Une vingtaine de projets en cours

« Nous sommes présents sur une vingtaine de projets de création de stations GNC », compte le responsable commercial. « Le Salon Solutrans qui a eu lieu à Lyon en novembre dernier nous a permis d’entrer en contact avec de nouveaux porteurs de projets », évalue-t-il. « En mars prochain, avec le SITL qui se tiendra à la porte de Versailles, nous devrions capter de nouvelles demandes », envisage-t-il.

« Nous continuons à nous structurer en partenariats sur le privatif. Nous cultivons une véritable ambition d’accueillir, en France comme dans le reste de l’Europe, toutes les demandes concernant la distribution du gaz naturel comprimé comme carburant », déclare Josselin Guéant.

Clients historiques

L’entreprise travaille, entre autres, en collaboration avec d’importants clients comme la RATP, Keolis, etc. « Nous bénéficions d’une part de marché historique auprès des autocaristes », souligne le directeur commercial.

« Nous avançons sur des projets clé en main pour lesquels nous pouvons assurer toute la maîtrise. Nous avons obtenu la gestion de différents lots. Ces projets sont plus complexes que l’ouverture d’une station publique », rapporte-t-il. « De nombreuses contraintes découlent du nombre de bus qui composent les parcs. Il sont parfois plus de 100 qu’il faut pouvoir ravitailler en gaz, la nuit, et rapidement. La RATP, par exemple, a programmé de s’équiper progressivement de 1.600 bus fonctionnant au GNC et dont l’avitaillement en gaz naturel s’effectuera à partir de plusieurs dépôts répartis dans la petite couronne », détaille-t-il.

Besoin d’accompagnement

« La plupart des transporteurs n’éprouvent pas de difficultés à faire des choix en véhicules. Mais lorsqu’il s’agit de trouver une alternative au gazole, il y a une véritable demande d’accompagnement formulée, soit auprès de bureaux d’études, soit auprès de TSG France. Elle concerne en particulier les réseaux et équipements de ravitaillement en énergie », révèle Cyril Vincienne.

« Nous pouvons leur apporter les conseils et avis pour mieux appréhender leur projet. Par exemple, leur foncier est-il adapté à un projet de station GNC ? Quel dimensionnement des compresseurs et le cas échéant du stockage Haute Pression pour quel besoin d’avaitaillement ? Il peut nous arriver de conseiller de partir sur une station mutualisée. Le projet sera plus long à mener et beaucoup de nos clients sont habitués à posséder en propre leurs équipements. Ce qui leur permet de les dimensionner au plus juste et d’avoir la maîtrise totale sur eux », explique-t-il.

5 mois

Cinq mois : c’est le délai moyen pour ouvrir une station GNC à partir de la formulation de la demande. « L’obtention du permis de construire peut allonger le planning », modère Josselin Guéant. « Il faut environ 120 jours pour faire fabriquer les compresseurs de gaz. Ce qui laisse le temps pour finaliser les documents d’études, préparer la tuyauterie et effectuer les travaux de génie civil », met-il en parallèle, assurant que TSG France est mobilisable sur « toute la chaîne de valeur ».

L’entreprise sait s’entourer des bons partenaires pour fournir à ses clients les éléments à la pointe de la technologie qui composeront la station. Le service commercial géré par Cyril Vincienne, compte au total 3 chargés d’affaires, sollicite l’équipe d’Ingénierie durant la phase de conception qui prend ensuite en charge la réalisation des travaux.

Maintenance

Josselin Guéant et Cyril Vincienne insistent sur un point qui pourrait faire la différence à l’heure de choisir une entreprise capable de mener à bien un projet de création de station GNC : la maintenance. « Quel que soit le projet, il y aura toujours plusieurs techniciens à moins d’une heure trente pour intervenir en cas de besoin. Nos équipes d’une centaine de professionnels formés GNC couvrent toute la France. Nous sommes le seul prestataire à disposer dans l’Hexagone de ce réseau », certifie le directeur commercial.

« Quand une pompe de gazole tombe en panne dans une station service, ce n’est souvent pas grave car les automobilistes et les chauffeurs peuvent en utiliser une autre sur place. C’est rarement le cas avec une station GNV. Si le compresseur de gaz s’arrête, c’est toute la distribution qui est stoppée », illustre-t-il. « La maintenance, c’est notre cœur de métier », martèle-t-il.

Formés en interne

« La direction s’active à développer une maintenance toujours plus réactive », promet Josselin Guéant. « Nous disposons d’une école de formation interne qui permet d’amener nos techniciens au niveau de compétence voulu. C’est important pour pouvoir respecter nos engagements auprès de nos clients en termes de délais d’intervention. Les équipes sur le terrain s’appuient sur notre magasin central de pièces détachées », plaide-t-il.

« Nous suivons aussi tous les aspects réglementaires auxquels nos installations doivent répondre. Nous décortiquons les textes de loi pour que nos stations soient et restent conformes. Si l’un d’eux est ambigu, nous contactons directement le ministère concerné pour être parfaitement informé de ses contours », témoigne-t-il. « Sur le gaz naturel, nous sommes actuellement en train de conquérir notre légitimité », conclut le directeur commercial.

Gaz Mobilité et moi-même remercions Josselin Guéant et Cyril Vincienne pour leur disponibilité et leur réactivité.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire