Vendée GNV inaugure sa seconde station aux Essarts-en-Bocage

Vendée GNV inaugure sa seconde station aux Essarts-en-Bocage
Installée au cœur du Parc d’Activité de la Mongie, la seconde station de Vendée GNV a été officiellement inaugurée ce vendredi 7 juin dans le cadre du Vendée Energie Tour.

Si les conditions météos et l’arrivée surprise de la tempête Miguel ont contraint les organisateurs à changer leurs plans à la dernière minute, délaissant l’inauguration sur site pour une salle municipale, élus et professionnels sont venus en nombre pour assister au lancement de cette nouvelle station vendéenne qui a représenté un investissement total de 1,5 millions d’euros.

A l’échelle du territoire vendéen, la station des Essarts en Bocage est la troisième à être lancée après celles de Mortagne sur Sevre, lancée en 2017 par Agribiométhane, et de La Chaize le Vicomte, inaugurée par Vendée GNV en juin 2018.

Un dimensionnement impressionnant

On ne change pas une équipe qui gagne. Comme pour la Chaize-le-Vicomte, Vendée GNV a confié la conception et la réalisation de la station à Mesure Process, une filiale du groupe MPH, et l’ensemble de la partie études au cabinet Astrade.

3 distributeurs, 5 pistes d’avitaillement, 2 terminaux bancaires… bien plus grande que la station de La Chaize, l’installation des Essarts est impressionnante. Installée au centre de la zone logistique de la Mongie et au croisement des autoroutes A8 et A87, deux axes majeurs du réseau vendéen, la station devrait « monter bien plus rapidement en puissance que celle de la Chaize le Vicomte » estime Laurent Sorin, Chargé de projets et d'exploitation GNV au sein de Vendée Energie. Dotée d’une capacité d’avitaillement de 20 poids-lourds à l’heure, cette station dispose de 12.000 litres de stockage dans ses compresseurs, soit trois fois plus qu’à La Chaize de Vicomte.

Mousset et Spot pour premiers clients

Au cœur d’un véritable vivier logistique, la station des Essarts a d’ores et déjà ses premiers clients. Situé juste en face de la station et spécialisé dans le transport de volailles, le transporteur Mousset a validé l’acquisition de ses premiers poids-lourds. Idem pour Spot, installé sur la zone d’activités…

D’autres devraient suivre rapidement… D’autant que des aides sont disponibles pour les transporteurs souhaitant franchir le pas. Lauréate de l’appel à projets « Solutions de Mobilité Intégrée GNV » de l’ADEME, Vendée GNV dispose d’une enveloppe de 1,4 million d’euros destinée à soutenir l’achat de véhicules au gaz naturel. Du petit utilitaire aux poids-lourds, l’aide peut aller jusqu’à 10.000 euros par véhicule, son attribution étant bien conditionnée à la signature d’un contrat d’avitaillement avec Vendée GNV.

Ouverte à partir du 12 juin

Si l’inauguration officielle a eu lieu ce vendredi 7 juin, l’ouverture effective de la station n’interviendra qu’à compter du 12 juin.

Accessible aux professionnels comme aux particuliers, celle-ci sera ouverte 24h/24 et disposera de terminaux pour le paiement par carte bancaire. Deux formes de gaz y seront proposés : le classique GNV et sa forme renouvelable, le bioGNV, respectivement affichés à 1,10 et 1,20 €/kilo lors de notre passage sur la station.

Fontenay-le-Comte pour prochaine étape

Seconde station de Vendée GNV, la station des Essarts s’inscrit dans le cadre d’un schéma de déploiement de 12 stations sur l’ensemble du département.

Un programme porté par Vendée Energie, la SEM du SYDEV, via sa filiale Vendée GNV qui aura pour prochaine étape l’ouverture d’une troisième station à Fontenay-le-Comte. Associant GNL et GNC réseau, la station ouvrira sa partie GNL d’ici la fin de l’année. Le GNC arrivera dans le courant du 1er trimestre 2020.

Challans, Les Sables d’Olonne, Montaigu-Vendée… a moyen terme, trois autres stations ont d’ores et déjà été identifiées par les équipes de Vendée GNV. Elles devraient voir le jour d’ici 2021. « Nous sommes en train de valider les emplacements en étudiant les besoins et les demandes des transporteurs » nous explique Laurent Sorin.
Pour le SYDEV et Vendée GNV, ce réseau de station vendéen doit contribuer à la mise en circulation de 600 poids-lourds et 400 véhicules légers au gaz naturel sur le territoire d’ici 2025 puis 4000 d’ici 2030.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire