A Antibes, les bus GNV se rechargent en toiture

A Antibes, les bus GNV se rechargent en toiture
En service depuis un an, la station GNV dédiée au réseau Envibus de la Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis associe charge lente et rapide. Une installation à la configuration particulière que Gaz-Mobilité a pu visiter lors du Keolis Nouvelles Energies Tour. 

Dans le département des Alpes-Maritimes, les bus se mettent au vert. Alors que la Métropole de Nice inaugurait en fin d’année dernière sa nouvelle station à Drap, le réseau antibois Envibus dispose également depuis un peu plus d’un an d’une installation flambant neuve !  Opérateur du réseau, Keolis nous a ouvert les portes du site à l’occasion de la 3e édition de son « Nouvelles Energies Tour », une tournée nationale permettant de réunir élus, techniciens et collectivités pour des matinales dédiées associant tables-rondes et visites de sites.

30 potences installées en toiture

Située au sein de la Zone des Trois Moulins, à Antibes, la nouvelle station vient remplacer une première installation déployée à Vallauris, désormais utilisée pour alimenter les autocars de la région, et s’inscrit dans la construction globale d’un nouveau dépôt.  

Compte tenu des problématiques de foncier, Keolis a opté pour un bâtiment à étages dans lequel a dû s’intégrer l’infrastructure GNV. Accompagné par les équipes d’IMING, a ainsi choisi de déployer 30 postes de charge lente au dernier étage du bâtiment, à ciel ouvert. Répartis en 3 grappes pouvant fonctionner en séquentiel, ces derniers sont reliés à deux compresseurs de 200 kW et à un dispositif de stockage de 44 bouteilles installés tout en bas du bâtiment. En comptant une rotation, 60 bus peuvent être rechargé durant la nuit.  

En complément, deux bornes rapides sont installées à l’entrée du site. Celles-ci sont essentiellement destinées aux bus articulés qui, compte tenu de leur longueur, ne peuvent pas accéder aux étages.

En charge lente, l'alimentation des bus au gaz du réseau Keolis se fait au dernier étage du dépôt, offrant une vue splendide sur les Alpes et la mer Méditerranée. 
 
Des pompistes pour gérer les « charges »

Si certains opérateurs laissent les chauffeurs gérer le branchement des véhicules en fin de service, les équipes du dépôt Keolis d’Antibes ont choisi de confier l’opération à des pompistes. Aussi appelés jockeys, ces derniers assurent l’intégralité des pleins et gèrent les rotations réalisées durant la nuit sur les postes à charge lente.

Si cette configuration requiert du personnel dédié, les équipes de Keolis rencontrées sur place nous ont expliqué que le fait de recourir à des agents spécialisés permettait de limiter les risques de casse. D’autant plus sur le site d’Antibes où la configuration est très particulière… 

Vers une flotte de 60 bus GNV

A date, le réseau Envibus compte 42 bus fonctionnant au gaz naturel, tous de marque Iveco. Une quinzaine de véhicules seront livrés dans les deux ans pour atteindre les 60 prévus dans le plan de l’agglomération. 



 
En complément de la charge lente, deux distributeurs rapides ont été installés sur le site de Keolis


Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire