Le bioGNL de plus en plus présent dans le maritime

Le bioGNL de plus en plus présent dans le maritime
Dans une nouvelle analyse dédiée à l'avitaillement en GNL, SEA-LNG souligne la forte croissance du bioGNL dans le maritime.

Selon SEA-LNG, le bioGNL est actuellement présent dans près de 70 ports répartis aux quatre coins du globe. Parmi ceux-ci figurent la côte est des USA, Rotterdam et Singapour.

Les données sur l'utilisation de plus en plus importante du bioGNL comme carburant marin apparaissent dans la dernière mise à jour de l'outil en ligne de SEA-LNG. Baptisé "Bunker Navigator", celui-ci prend la forme d'une map-monde sur laquelle figuret diverses informations relatives à l'usage maritime du gaz naturel liquéfié renouvelable dans chaque pays.

BioGNL ready

"La flotte mondiale actuelle de 355 navires alimentés au GNL, à l'exclusion des méthaniers, sont tous capables d'utiliser le bio-GNL comme carburant de remplacement sans aucune modification" rappelle le communiqué de SEA-LNG . Le transport, le stockage et le ravitaillement du bioGNL peut par ailleurs être effectué au sein des zones portuaires avec les infrastructures GNL existantes. Un avantage de taille, d'autant plus que les émissions de gaz à effet de serre des navires fonctionnant au bioGNL sont 80 % plus faibles que celles des navires conventionnels dans une approche du "puits à la roue"...

Le Centre d'excellence en énergie maritime et développement durable (MESD) de l'Université technologique de Nanyang a publié une étude en octobre 2022. Celle-ci estime que la production de biométhane sera multipliée par 20 d'ici à 2050 et que le bioGNL, en tant que carburant maritime, sera suffisamment disponible pour décarboner 13 % de la flotte maritime mondiale en 2050.

Partager cette page

A lire également

Ajouter un commentaire