Bus : le GNV a représenté près de 50 % du marché en France en 2021

Bus : le GNV a représenté près de 50 % du marché en France en 2021
Devenue la première alternative au diesel, le gaz naturel a représenté près de la moitié des immatriculations de bus dans l’Hexagone au cours de l’année 2021.

Avec les obligations de renouvellement imposées par la loi de transition énergétique aux collectivités, les énergies alternatives ont le vent en poupe. Selon les données publiées par l’UTP, c’est le GNV qui a dominé les immatriculations de bus en 2021.   

Entre le 100 % GNV/bioGNV et les hybrides gaz-électrique, les bus intégrant une motorisation au gaz naturel ont représenté près de 50 % des 2 154 nouveaux autobus enregistrés sur la période, soit 1 061 immatriculations au total. Un score historique pour une filière qui ne représentait encore que 9 % des ventes en 2015.

« La technologie (GNV ndlr) est connue depuis de nombreuses années et éprouvée. Ces véhicules sont aujourd’hui à des prix plus abordables par rapport à l’électrique et à l’hydrogène » justifie Stéphanie JEGU, chargée de mission Technique urbain au sein de l’UTP.

Avec 606 immatriculations et 28 % de parts de marché, l’électrique termine en seconde position. A contrario, les ventes de bus diesel continuent de fléchir. Alors qu’ils représentaient encore plus de 50 % du mix en 2020 (hybrides inclus), ils ne totalisent plus que 22 % des immatriculations l’an dernier.

14 % des bus en circulation en France roulent au GNV

Si l’on considère l’ensemble du parc roulant, soit près de 30 000 véhicules au total, le diesel reste évidemment majoritaire. Sa part de marché diminue toutefois chaque année. Alors qu’il représentait encore 81.8 % du parc en circulation à fin 2018, le gazole tombe à 71.6 % à fin 2021.

A l’inverse, la part de véhicules à énergies alternatives continue de progresser chaque année. Première alternative au diesel, le gaz naturel représente 14 % de la flotte, soit plus d’un bus sur dix en circulation. Arrivent ensuite l’hybride et l’électrique avec respectivement 8.2 et 4.9 % du mix.

Une transition plus délicate pour les autocars

Si le GNV est également la principale alternative au diesel sur le segment des autocars, son taux de pénétration est bien moins marqué que sur celui du bus. En 2021, le gaz naturel a représenté 14,2 % des immatriculations d’autocars neufs dans l’Hexagone, soit 658 véhicules au total. Alors que les ventes d’autocars électriques sont quasi inexistantes, le gazole reste largement majoritaire. En 2021, les autocars diesel ont représenté 85 % des immatriculations du secteur.

« Il y a réellement un manque d’offre » analyse Yann Even, responsable Technique, Sécurité et Environnement. « En matière de motorisations, les constructeurs travaillent d’abord sur le transport routier de marchandises, dont la flotte est énorme, puis sur la partie bus car la technologie est plus facile à intégrer. L’autocar arrive en fin de chaine par rapport au transport en général » justifie-t-il, appelant les constructeurs à se mobiliser pour développer leur offre.

À cela s’ajoute les problématiques liées aux usages. Amenés à réaliser de plus longues distances que les bus urbains, les autocars sont également plus difficiles à équiper. « Si on veut de l’électrique, il va falloir neutraliser une partie des soutes et/ou des places et faire face au manque d’autonomie. Au final, le GNV reste la seule vraie alternative. Elle ne correspond toutefois pas à tous les usages » note le représentant de la FNT qui pointe également du doigt les problématiques de TCO liées à l’explosion du prix du gaz.

Aller plus loin : 


Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

1 Commentaire

  1. AlberiPublié le 31/03/2022 à 11:14

    Et la solution GNL pour les autocars ?
    Ce n’est pas évoqué dans cet article, mais certains autocars fonctionnent ainsi.
    Cela améliore la distance parcourue.
    Y-a-t-il des ventes dans ce domaine des autocars GNL ?

Ajouter un commentaire