Pour GRDF, la révolution du gaz vert est en marche

Pour GRDF, la révolution du gaz vert est en marche
A l’occasion de sa conférence de presse annuelle, le gestionnaire du réseau gazier français a dressé le bilan de l’année 2020 et confirmé le fort développement du gaz vert. La mise en place de nouveaux dispositifs sera toutefois nécessaire pour poursuivre la dynamique.

« A mi-mars 2021, 226 sites injectent du gaz vert dans les réseaux gaziers. La capacité d’injection a encore cette année quasiment doublé pour atteindre 4 TWh/an , soit l’équivalent de la consommation de 1 million de logements neufs chauffés au gaz » chiffre Frédéric Martin, directeur général délégué, ce mardi 23 mars lors de la conférence de presse annuelle de GRDF.

Alors que la France devrait compter plus de 350 sites d’injection de biométhane d’ici la fin de l’année, GRDF estime que de nombreux départements devraient dépasser la part de 10 % de gaz de gaz vert injecté d’ici 3 ans. Susceptible d’employer 53 000 emplois d’ici à la fin de la décennie (7 300 à fin 2020), la filière du biogaz a toutefois besoin de soutien pour continuer à se développer. Alors que l’Etat prévoit de diminuer progressivement ses aides, GRDF appelle à mettre en place de nouveaux dispositifs. « Nous attendons un signal clair du gouvernement sur la capacité au-delà de 2024-25 de poursuivre cette dynamique », a souligné Frédéric Martin.

Le GNV et le bioGNV en plein essor

Sur le volet mobilité, GRDF a dressé un bilan rapide de l’évolution du réseau de stations GNC en France. Alors que la France ne comptait que 58 points d’avitaillement à fin 2017, ce chiffre a bondi a 174 à fin 2020. Selon les projections de GRDF, ce sont 275 stations GNC qui devraient être opérationnelles en France d’ici à fin 2021.

Le développement des stations s’accompagne d’une forte croissance du nombre de véhicules en circulation. Au 1er décembre 2020, 24 233 véhicules roulant au GNV ou au bioGNV circulaient dans l’Hexagone. C'est 18 % de plus qu'il y a un an. « Près de 20 % des véhicules qui roulent au gaz en France utilisent du bioGNV » chiffre le communiqué de GRDF.  



Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

1 Commentaire

  1. SflmPublié le 27/03/2021 à 17:58

    Je vous cite: “... 4 TWh/an , soit l’équivalent de la consommation de 1 million de logements neufs chauffés au gaz ”! C’est génial non! SAUF que le gouvernement vient de décider d’interdire le chauffage au gaz de tout logement neuf!!!

    Quel est l’objectif prioritaire de l’écologie?: se battre contre le réchauffement climatique: réponse de GRDF: fabriquons du méthane “vert”, c’est à dire 75% méthane et 25% CO2!! De qui se moque-t-on? Et sans rire!!

    “La filière biogaz a besoin du soutien de l’état”... ah bon? Vous voulez dire que ces projets de méthanisation ne sont pas économiques? Qu’ils ne créent AUCUNE valeur?

    Donc: ces méthaniseurs produisent du gaz interdit dans les logements neufs par le gouvernement, ils produisent du méthane et donc du gaz à effet de serre, ils ne créent aucune richesse et ils produisent un biogaz qui coûte trois fois plus cher que le même gaz naturel!!!

    Et vous trouvez que l’état a un intérêt quelconque à endetter encore plus les citoyens pour financer des projets de cet acabit?!!!
    Ce ne sont pas des projets ce sont des lessiveuses à subventions d’un état dispendieux!
    Et vous trouvez ça super????!!
    Et vous n’avez pas honte???

Ajouter un commentaire