La Jamaique veut entrer dans l'ère du gaz naturel routier

La Jamaique veut entrer dans l'ère du gaz naturel routier
Les questions environnementales préoccupent aussi les petits pays. Avec ses 2,8 millions d'habitants, la Jamaïque lance un projet pilote pour intégrer le gaz naturel dans les transports.
 
Le gouvernement Jamaïcain a annoncé avoir approuvé un projet pilote de modernisation des autobus de la Jamaica Urban Transit Company, le plus grand opérateur de transport public de la métropole de Kingston. Cinq nouveaux bus carburant au gaz naturel liquéfié doivent être intégrés à la compagnie d'ici la fin du premier trimestre 2018. Ils permettront d'observer les possibilités d'utilisation de cette énergie dans les transports du pays.
 
« Nous devons nous assurer que la fourniture d'une énergie propre et abordable soit un priorité » a déclaré le premier ministre Jamaïcain Andrew Holness, qui affirme également que son gouvernement a examiné une « structure fiscale pour inciter à l'utilisation du GNL ». Le premier ministre souhaite faire passer « rapidement » de 18 à 50%, le ratio d'énergie produite de sources renouvelables dans le pays.
 
Le gaz naturel sera fourni par la compagnie américaine New Fortress Energy qui a conclu un accord avec la société Jamaïcaine de l'énergie JPS en août 2015

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire